Paris : Entre rats, humidité et punaises de lits, le ras-le-bol des habitants de la cité HLM Python-Duvernois

Dans l’Est parisien, les habitants de la cité HLM Python-Duvernois, un ensemble de 628 logements situés porte de Bagnolet, à l’est de Paris, construit dans les années 1950 et désormais promis à un vaste programme de rénovation urbaine, doivent composer avec la pollution, l’humidité, et la présence de rongeurs et de nuisibles. Depuis septembre, ils s’organisent pour obtenir l’amélioration de leurs conditions de vie.

C’est en quelque sorte l’appartement témoin. Celui où se cumulent presque tous les maux de la cité HLM Python-Duvernois, au 8e étage d’une des trois tours massives qui s’élèvent au-dessus des deux barres beiges qui cernent le quartier, Hadja qui vit dans un petit F3 avec son mari et ses deux enfants de 6 ans et un an et demi, est en colère. « Ils disent qu’il faut aérer, mais nous, si on aère, on n’a pas d’air, que de la pollution »,s’exclame-t-elle en ouvrant la fenêtre qui donne sur l’échangeur de Bagnolet, qui connecte le périphérique à l’A3, et où se croisent plus de 250.000 voitures par jour. « Depuis qu’on est arrivés ici, on est malades, surtout les enfants », reprend-elle en montrant la batterie de médicaments anti-asthme qu’elle garde à disposition.

Mais ce n’est pas le seul problème de Hadja et sa famille. Dans la chambre, l’humidité noircit de moisissures tout un angle du mur et court du plafond jusqu’à la fenêtre. La pièce est vide, hormis un grand lit. Car la famille a dû mettre toutes ses affaires dans des sacs-poubelles le temps d’un traitement contre les punaises de lit. « On a tout ici : les punaises, les cafards et même les rongeurs, reprend Hadja. Une nuit, ma fille s’est levée pour aller aux toilettes et elle est tombée sur une souris. Alors maintenant, elle a peur. »

Retour au rez-de-chaussée. Au pied de l’immeuble, une vingtaine d’habitants veulent eux aussi raconter leurs conditions de vie. Fatma n’en peut plus de l’humidité. En tout, elle a dû refaire quatre fois sa salle de bains, dont le plafond a fini par tomber en morceau. Le même problème menace désormais sa cuisine. Fatma se plaint aussi des souris, qu’elle piège avec des papiers enduits de colle. « Une semaine, j’en ai retrouvé 13 ! » Elle craint enfin l’ascenseur, dans lequel elle est restée bloquée plusieurs fois plus d’une heure. […]

Betty, une énergique voisine, mène campagne contre les rats, qui prolifèrent depuis des années dans les espaces extérieurs et les locaux poubelles. […] « Je me suis rendu compte que les problèmes dépassaient de loin les questions de rongeurs, il y a un vrai ras-le-bol », raconte Betty. Depuis, régulièrement, les voisins se réunissent pour discuter de leurs problèmes. […]

Mais les voisins, qui craignent d’attendre encore des années avant d’être relogés, n’en voient guère les résultats. Enfin si, « ça va un peu mieux depuis qu’on parle de nous », estime Abdel, dont les toilettes ont été débouchées. Hadja, qui réclamait depuis juillet un traitement contre les punaises de lit, l’a obtenu en décembre. On lui a aussi proposé des travaux. Mais elle hésite : « S’ils ne font que repeindre, l’humidité va revenir. Et puis, j’aurais toujours la pollution. Moi, ce que je veux, c’est qu’on soit relogés. »

La Croix