Mais où est donc passée Diary Sow, la “meilleure élève du Sénégal” ? (Maj: retrouvée saine et sauve)

Elle avait définitivement rassuré son entourage, il y a quelques jours. Dix-sept jours après sa disparition, le 4 janvier à Paris, Diary Sow avait donné de ses nouvelles à Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale du Sénégal et « parrain » de la jeune femme depuis le décès de son père en avril dernier.

C’est finalement lui qui l’a recueillie, annoncent ce lundi les autorités diplomatiques et consulaires du Sénégal en France, rapporte BFMTV.

Selon leur communiqué, Diary Sow « a été retrouvée saine et sauve ». « Elle se trouve présentement en compagnie de son parrain Monsieur Serigne Mbaye Thiam ». Le consulat général du Sénégal à Paris remercie « le gouvernement français pour son assistance efficace ainsi que l’ensemble de la communauté sénégalaise en France, en particulier les étudiants, pour leur mobilisation ».

Le Parisien

________________________________________________________________

12 janvier 2021

Une enquête a été ouverte en France après la “disparition inquiétante” d’une étudiante sénégalaise. Toutes les pistes sont actuellement envisagées, même celle de la fugue. Diary Sow, 20 ans, en classe préparatoire dans le prestigieux lycée parisien Louis-Le-Grand à Paris, est introuvable depuis le 4 janvier. Élue à deux reprises « meilleure élève du Sénégal », la jeune femme est un symbole pour la jeunesse sénégalaise.

Sa famille est proche du ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal Serigne Mbaye Thiam, qui affirme avoir lui-même “discuté assez longuement”, le 1er janvier, avec Diary Sow, en particulier “des concours qu’elle envisageait de présenter pour entamer des études d’ingénieure”. Ils avaient convenu de se reparler le 10 janvier.

L‘étudiante sénégalaise a disparu. Elle aurait passé les fêtes de Noël à Toulouse, chez sa meilleure amie, étudiante en médecine. Elle devait regagner Paris le 1er janvier. Le surlendemain, des étudiants affirment qu’elle se trouve dans une résidence universitaire du sud de Paris où elle loge habituellement. Son badge ayant activé la porte d’entrée semble le confirmer. Puis plus de nouvelles.

Tandis que la police enquête sur cette disparition, sur les réseaux sociaux, l’émotion et les avis de recherche fleurissent. Il faut dire que la jeune femme est très connue dans son pays. Symbole de réussite scolaire au Sénégal, elle fait la fierté de la nation. Surnommée la « surdouée de Mbour », la ville de l’ouest d’où elle est originaire, Diary Sow collectionne les concours. Élue Miss Sciences, en 2017, elle a remporté en 2018 et 2019, le concours général, faisant d’elle la « meilleure élève » du pays.

Récompensée par une mention très bien au bac scientifique au lycée d’excellence de Diourbel, Diary Sow a rejoint Paris en 2019 et intégré, en septembre, la classe prépa physique-chimie de Louis-le-Grand, qui prépare aux concours de l’École normale supérieure ou de Polytechnique.

Née le 17 septembre 2000, la Sénégalaise a publié un roman l’an dernier, intitulé “Sous le visage d’un ange” (L’Harmattan). Un roman « qui retrace les aventures d’une jeune fille, Allyn, dont l’aveugle ambition fera d’elle une insatiable » selon l’éditeur. Dans les prochaines semaines, devait paraître son deuxième roman intitulé « Les masques tombent… », conçu comme la suite du premier, toujours aux éditions L’Harmattan Sénégal. Une prodigalité qui fait que la jeune femme a rencontré le président sénégalais Macky Sall à plusieurs reprises. Il lui dédicaçait : « à Diary Sow, une étoile montante qui fait la fierté de tout un peuple ».