Patrick Jardin (qui a perdu sa fille au Bataclan, et n’a cessé depuis d’être traité, de “haineux” de facho et d’islamophobe), est cette fois confronté aux Rroms dans sa résidence

Temps de lecture : < 1 minute

Et ces derniers semblent particulièrement protégés (comme l’indique le texte apposé sur la fenêtre de la maison de Monsieur Jardin, dans laquelle ils se sont introduits illégalement).

Visiblement, il les a mis à la porte, mais tout porte à croire qu’il est dans l’illégalité et qu’il a toutes les chances d’être poursuivi, alors que les intrusions de squatters sont systématiquement tolérées, voire comme ici encouragées et appuyées par des lois scélérates, des associations et des avocats dont c’est devenu le gagne pain.

Il n’y a vraiment aucune limite à la dépossession des français, non plus qu’à leur soumission aux exigences du premier venu en provenance de n’importe quel endroit du globe, dont les droits acquis sont définitivement supérieurs à ceux de la population locale.

11 Commentaires

  1. C’est pas vrai ? ils vont le foutre en taule, lui prendre sa maison, c’est ça le but ? pour avoir chié sur ce cloporte de valls et dit la vérité sur les mutilations de cadavres au bataclan ?

    Il est l’honneur de la France, ce mec !

    D’où ils sortent ces romanos, ils sont allés chez lui par hasard avec l’artillerie judiciaire déjà prête, mais c’est un hasard, la bonne blague…

    voila l’avocate en question, c’te tronche d’alcolo, une ancienne prof…
    https://www.grandlille.tv/de-la-prison-ferme-pour-2-militants-antispecistes-a-lille/

  2. C’était arrivé à un vieux rebeu de retour chez lui aprés quelques mois, les wesh de la cité avait débarqué et devant mêmes les flics, ils avaient éjecté toute la smala installée sans être poursuivi…
    Nous,nous avons le tort de ne pas être assez solidaire ..

    • (suite)

      “« (…) il a beaucoup été dit que Darius aurait été lynché à la suite d’un cambriolage dans la cité, mais on n’en a jamais eu la preuve », explique Mathieu Debatisse, du parquet de Bobigny. Ensuite, le témoignage de Darius est une longue litanie de supplices : il est frappé, tombe inconscient et se réveille « attaché en croix comme Jésus dans une maison abandonnée. Après, ils m’ont battu avec des battes, des fouets, des morceaux de caoutchouc, et ils m’ont électrocuté par les pieds ». Le jeune homme nous montre alors son talon, mal cicatrisé, avec un trou béant. « Ils vérifiaient tout le temps si j’étais vivant ou non, en mettant leur doigt dans ma bouche pour voir si je respirais, et en m’ouvrant les yeux. » L’adolescent est retrouvé dans un chariot de supermarché, « comme s’ils avaient voulu le jeter à la poubelle », souligne sa sœur, passe un mois dans le coma et, depuis, attend dans sa chambre d’hôtel.

      Victime martyrisée d’une cause trop grande pour lui – l’intégration des Roms dans la société française –, le jeune homme comprend toujours très mal les enjeux de son affaire. « On rentrera en Roumanie dès que tout ça sera fini », dit-il.

      Amen.

      (source) l’Immonde https://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/06/18/darius-attend-toujours-que-justice-soit-faite_4651776_4497186.html

      • Par contre, LeMonde n’a jamais parlé de la couleur des agresseurs,trop déçu que ce soit pas un Dupond qui ait fait le coups…

        • En même temps si le Monde attend de voir des FDS coupables de méfaits, ils vont sortir 2 numeros / an.
          Ce qui est très bien.

        • En même temps si le Monde attend de voir des FDS coupables de méfaits, ils vont sortir 2 numeros / an.
          Ce qui est très bien.

  3. Après le “donne l’argent”, voici le “donne ta maison”.
    “si tu donnes pas, je prends”
    État complice…
    Foutez moi toute cette merde dehors…
    Quant à la cible, monsieur Jardin, je suis presque sûre qu’elle a été désignée par une association à bobos.
    Ces charognes n’en ont que pour les déchets importés.

Les commentaires sont fermés.