Patrick Jardin (qui a perdu sa fille au Bataclan, et n’a cessé depuis d’être traité, de “haineux” de facho et d’islamophobe), est cette fois confronté aux Rroms dans sa résidence

Et ces derniers semblent particulièrement protégés (comme l’indique le texte apposé sur la fenêtre de la maison de Monsieur Jardin, dans laquelle ils se sont introduits illégalement).

Visiblement, il les a mis à la porte, mais tout porte à croire qu’il est dans l’illégalité et qu’il a toutes les chances d’être poursuivi, alors que les intrusions de squatters sont systématiquement tolérées, voire comme ici encouragées et appuyées par des lois scélérates, des associations et des avocats dont c’est devenu le gagne pain.

Il n’y a vraiment aucune limite à la dépossession des français, non plus qu’à leur soumission aux exigences du premier venu en provenance de n’importe quel endroit du globe, dont les droits acquis sont définitivement supérieurs à ceux de la population locale.

https://twitter.com/PATRIKJARDIN2/status/1297572725540651009