Pays-Bas : Quel avenir pour le parti nationaliste Forum pour la démocratie après la démission de Thierry Baudet, son charismatique leader ?

Temps de lecture : 2 minutes

La démission soudaine de Thierry Baudet, chef de file des nationalistes, pro-Nexit et climatosceptique, surprend le pays. La section jeune de son parti, embourbée dans un scandale d’antisémitisme et d’homophobie, aura eu raison de lui.

“Thierry Baudet ne sera pas tête de liste pour les prochaines législatives. Lui, le grand chef, le fondateur, l’idéologue de Forum [le parti Forum pour la démocratie], leader jusque-là incontesté”, écrit le quotidien. “Le parti a été décapité d’un coup. Une exécution qui s’étalait lentement depuis samedi 21 novembre. Car de nouveau, des messages d’extrême droite, issus de groupes de conversations WhatsApp de la section jeunes du parti, ont fuité”.

“Au sein des jeunes de Forum pour la démocratie, se trouvent des membres qui s’expriment de façon antisémite et homophobe et ont de la sympathie pour les nazis”, selon des captures d’écrans. Face au scandale, le chef du parti nationaliste, qu’il avait fondé lui-même il y a à peine quatre ans et qui avait connu une ascension fulgurante, a préféré démissionner.

“La carrière politique ultrarapide de Thierry Baudet est-elle terminée ?” demande la rédaction d’information de la télévision publique NOS. “Avec sa décision de se retirer de son poste de tête de liste et chef de Forum voor Democratie (FvD), la carrière politique de Thierry Baudet semble se terminer prématurément”, observe la NOS.

Même si avec ce politicien imprévisible, on ne sait jamais”, tempère la chaîne. S’il figure, comme il l’a annoncé, sur la liste des candidats de son parti aux législatives,il pourrait tout de même éventuellement renouveler son mandat de député à la chambre basse du Parlement, estime la NOS

Le parti FvD semble imploser

Le parti Forum pour la démocratie n’est plus le même qu’il y a deux jours. C’est le résultat d’une bataille sur l’orientation du parti. Mais pourquoi Baudet a-t-il franchi un pas aussi radical ?” se demande le journal. Depuis l’annonce de sa démission, lundi 23 novembre, le parti semble imploser. Ce mardi 24 novembre, un député FvD, Theo Hiddema, a démissionné de son mandat au Parlement, comme le rapporte la NOS.Il y a encore peu, le destin semblait sourire à Forum pour la démocratie.

Aux élections provinciales de mars 2019, le parti est sorti grand vainqueur. Pendant un moment, Forum semblait même en route pour devenir le plus grand parti du pays.” Une montée en puissance rapide qui s’explique par l’agitation nationale autour des mesures pour l’environnement et le climat, et par le malaise ressenti dans les secteurs de la santé et de l’enseignement. “L’herbe du Malieveld [une grande pelouse de La Haye où ont lieu les grands rassemblements nationaux] pouvait à peine pousser à cause des nombreuses manifestations contre la politique du gouvernement. Forum en a tiré profit.

Mais le “vilain canard de La Haye [siège du gouvernement et du Parlement]”quitte “le nid qu’il voulait justement secouer”. “Il est de plus en plus difficile de se dire de droite”. “Forum pour la démocratie est embourbé dans un profond conflit autour de sympathies envers l’extrême droite au sein de son mouvement pour les jeunes”. “Si le parti ne procède pas à un nettoyage radical, les membres bienveillants du FvD auront toujours plus de mal à se présenter comme appartenant à la droite convenable. C’est donc une bonne chose que des personnalités du parti expriment publiquement des critiques à cet égard.

Parool