Perpignan (66) : Le MRAP 66 recherche 15.000 euros pour sensibiliser les jeunes aux discriminations, tout en s’amusant grâce à un jeu de société

L’association MRAP 66 (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) de Perpignan cherche des votes pour son jeu de société. Inscrite au budget participatif de l’Occitanie, elle espère recueillir environ 15.000 euros pour sensibiliser les jeunes aux discriminations, tout en s’amusant. L’association s’est lancée dans la création d’un jeu de société “parce qu’il y a un côté ludique pour sensibiliser les jeunes aux discriminations”, explique Fabien Sélo, coordinateur du MRAP 66. 

Pour réaliser à bien ce projet, elle s’est inscrite au budget participatif “Mieux vivre ensemble : luttons contre le racisme et l’antisémitisme” lancé par la région Occitanie. L’association espère recueillir suffisamment de votes pour obtenir “10.000 à 12.000 euros de subvention”. Passé ce stade, elle projette de vendre les jeux aux particuliers et notamment “auprès de structures socio-éducatives pour l’utiliser comme support pédagogique dans des ateliers de sensibilisation à la lutte contre le racisme et les discriminations”. Elle est aussi “la seule sur le département à porter un projet sur ce sujet”. Discriminations hors-jeu ! pourrait être commercialisé autour de 30 euros pour les particuliers.

Budget participatif ou pas, l’association compte bien financer son projet, et ira chercher le montant nécessaire ailleurs si les votes ne sont pas concluants. Elle rappelle qu’il n’y a “aucun but lucratif” et que la visée est avant tout la sensibilisation.

Un jeu coopératif de réflexion sur les discriminations

Il s’agit d’un jeu coopératif où les joueurs seront amenés à débattre sur les questions de la discrimination, du racisme, de l’antisémitisme, des préjugés et des stéréotypes. Ce n’est pour l’instant qu’un prototype, qui a été réalisé avec l’association locale la Tablée dé Trolls.

Il pourra servir d’instrument d’appui pour les ateliers de différentes structures. Le MRAP 66 réalise lui-même cette sensibilisation auprès des plus jeunes, un enjeu important selon Fabien Sélo. “Souvent, les jeunes ne voient pas au début les discriminations et lorsqu’on leur en parle et qu’on leur montre, ils finissent par se rendre compte qu’autour d’eux il y a des discriminations”. Pour voter pour “Discriminations, hors-jeu !” du MRAP 66, c’est ici.

L’Indépendant