Plages, piscines publiques : vers un nouvel été de violences et d’incivilités ?

En 2020, la saison avait tourné au cauchemar dans de nombreuses stations balnéaires ou centres de loisirs. Habitants, commerçants et élus concernés restent préoccupés par la vague touristique qui s’annonce.

À Palavas-les-Flots (Hérault), l’été 2020 a été cauchemardesque pour bon nombre d’habitués de la station. Pascal GUYOT / AFP

Si vous cherchez absolument le délassement, peut-être faudra-t-il revoir certains de vos projets. Sur les côtes françaises, et dans certains sites de loisirs en ce début de saison, l’heure est à l’appréhension après un été 2020 douloureux et globalement plus violent sur l’ensemble du territoire. Première mise en garde, des affrontements dès le week-end des 3 et 4 juillet derniers aux Sables-d’Olonne (Vendée), impliquant plus d’une centaine de jeunes. Ces derniers, sur le front de mer, ont attendu le départ des CRS, autour de minuit, pour s’attaquer à deux policiers en patrouille, puis aux renforts, le calme ne revenant qu’à 5 heures du matin. Un augure pour les prochaines semaines ?

L’année dernière, c’est la station balnéaire de Palavas-les-Flots (Hérault), qui avait principalement attiré l’attention : l’été y avait été cauchemardesque, entre rodéos sauvages de nuit, vols et provocations avec les commerçants, rixes et jusqu’à des coups de couteau… Dans l’incertitude du coronavirus,…[…].

L’article complet, Le Figaro