Poincy (77) : Les douaniers découvrent une véritable usine clandestine de cigarettes tenue par des Moldaves

L’atelier clandestin, avec toutes les machines destinées à la fabrication et à la commercialisation de cigarettes, a été démantelé et les personnes sur place arrêtées et placées en garde à vue

Les douaniers ont annoncé mercredi le démantèlement d’un atelier clandestin de fabrication de cigarettes en Seine-et-Marne, le deuxième découvert en France en moins d’un an, équipé d’une trentaine de machines destinées à la mise en place d’une ligne de production illégale. Le 3 septembre en fin de matinée, les douaniers de Paris Est effectuent une opération de contrôle dans un entrepôt de 400 m² d’une zone industrielle de Poincy, à quelques kilomètres à l’est de Meaux, dans le cadre de la lutte contre les trafics de tabacs.

Parmi les très nombreuses marchandises, les douaniers découvrent 28 machines qui servent à la fabrication de tabac manufacturé, détenues sans justificatifs et destinées à la mise en place d’une ou de plusieurs lignes de production clandestine de cigarettes. Le parquet de Meaux est immédiatement informé et décide le placement en garde à vue des quatre individus de nationalité moldave qui se trouvaient sur place – deux chauffeurs et deux ouvriers – et le scellement des machines-outils.

« Les services de police de Meaux et du service d’Enquêtes judiciaires des finances (SEJF) sont saisis du dossier », précise Bercy dans un communiqué.

Contrebande record

Il s’agit de la seconde fois en quelques mois que les douaniers de Paris Est empêchent l’installation d’une usine clandestine de cigarettes sur le territoire de cette commune de Poincy. Le 9 décembre 2021, les agents des douanes de Marne-la-Vallée avaient découvert un autre atelier clandestin avec des machines destinées à la confection de cigarettes (soufflerie, brassage, broyage, empaquetage sous « blister »), des cartons contenant des filtres à cigarettes, des bobines de papier ainsi que des bidons de colle.

« Je félicite les douaniers de Paris Est qui viennent une nouvelle fois de faire échouer une tentative d’installation d’usine clandestine de fabrication de cigarettes sur notre territoire », salue le ministre délégué chargé des Comptes publics Gabriel Attal dans un communiqué.

Sur les sept premiers mois de l’année, les douaniers ont déjà saisi 342,8 tonnes de tabacs, soit 85 % des 402,1 tonnes saisies au total en 2021.

Sud-Ouest