Pologne : Jaroslaw Kaczynski, homme fort de la droite conservatrice, nommé vice-premier ministre

Temps de lecture : < 1 minute

Considéré comme l’homme fort de la droite polonaise, Jaroslaw Kaczynski va devenir vice-premier ministre à la faveur d’un remaniement du gouvernement conservateur, a annoncé, mercredi 30 septembre, le premier ministre, Mateusz Morawiecki.

Depuis l’arrivée des conservateurs au pouvoir en 2015, M. Kaczynski, chef du parti Droit et Justice (PiS), âgé de 71 ans, n’était formellement qu’un simple député.

Un nouvel accord de coalition de La Droite unifiée a été signé samedi, écartant le risque d’un gouvernement minoritaire ou d’élections anticipées. Une crise avait éclaté au début du mois de septembre entre le PiS − dont est issu M. Morawiecki − et les deux petits partis de droite auxquels il est allié : la Pologne solidaire et L’Entente.

Apaiser les tensions au sein de la coalition

Selon le premier ministre, le remaniement vise à « à une sortie de crise plus rapide ». Pour les analystes, l’entrée de Jaroslaw Kaczynski au gouvernement est, en fait, une tentative d’apaiser les tensions de plus en plus fortes au sein de la coalition au pouvoir. Ses attributions n’ont pas été précisées. Selon la presse, il doit superviser les domaines de l’intérieur, de la justice et de la défense.Lire aussi : En Pologne, Jaroslaw Kaczynski face aux divisions de sa majorité

A noter, par ailleurs, que la nomination au poste du ministre de l’éducation et des sciences de Przemyslaw Czarnek, un député PiS ultra-conservateur, connu notamment pour ses récentes déclarations stigmatisant ouvertement la communauté LGBT, a suscité la controverse.

Le président, Andrzej Duda, proche du PiS, doit approuver les nominations prochainement.

La Commission européenne a dévoilé, mercredi, un premier rapport sur le respect de l’État de droit dans les vingt-sept pays de l’UE, qui épingle particulièrement la Hongrie et la Pologne pour leurs atteintes à l’indépendance de la justice.

Le Monde