Pologne : Un héros national fait les frais du mouvement« Black Lives Matter » à Varsovie

À Varsovie, la statue de Tadeusz Kościuszko, officier polonais ayant pris part la guerre d’Indépendance américaine, a été recouverte par le slogan « Black Lives Matter ». Une statue identique, érigée à Washington, avait aussi été taguée, quelques jours auparavant. Une grande partie de la scène politique polonaise a vivement réagi à ces incidents, en défendant Kościuszko, considéré comme un héros national en Pologne.

[…] L’incompréhension des Polonais est grande, puisqu’à son époque, Tadeusz Kościuszko s’était singulièrement opposé à l’esclavagisme. Ami de Thomas Jefferson, il avait chargé ce dernier d’affranchir des esclaves afro-américains, avec l’argent de son héritage. Ce souhait n’a jamais pu être réalisé en raison de difficultés juridiques, et de la pression de la famille de Kościuszko installée en Europe. […]

Né en 1746 dans la République des Deux Nations ; qui rassemblait alors le royaume de Pologne et le grand-duché de Lituanie ; Tadeusz Kościuszko embarque en 1776 pour combattre au sein de l’armée continentale américaine, contre le Royaume-Uni. Il revient ensuite en Pologne, en 1784, pour s’opposer à la domination russe et prussienne. […]

Difficile d’imaginer si l’officier polonais, né deux siècles auparavant, aurait soutenu le mouvement antiraciste. Toutefois, ses positions contre l’esclavage étaient bien ancrées. Son biographe, Gary B. Nash explique que Kosciuszko a été sensibilisé à la cause des esclaves noirs, en combattant aux côtés d’Agrippa Hull, un patriote afro-américain. Celui-ci a été son assistant personnel pendant plus de 4 ans lors de la guerre d’Indépendance. Il lui a permis de dépasser les idées selon lesquelles l’infériorité des noirs est innée. […]

Polsat News