Pourquoi elle a retiré le voile, son divorce : Mennel de The Voice se confie sur sa nouvelle vie

Merci à Malalou

Temps de lecture : 2 minutes

UN NOUVEAU DÉPART

Dans les colonnes de l’Obs, Mennel Ibtissem donne de ses nouvelles, deux ans après son passage très remarqué dans The Voice. La jeune chanteuse de 25 ans y aborde plusieurs sujets parmi lesquels la religion et son divorce.

C’est une Mennel Ibtissem plus mature qui s’apprête à faire son grand retour en 2021 dans les bacs, soit deux ans après son passage dans The Voice. En 2018, la jeune femme qui assure ne rien regretter avait fait polémique. D’anciens tweets avaient refait surface, l’obligeant à quitter la compétition malgré une audition très réussie. Deux ans plus tard, après une diète médiatique, celle qui portait le voile sur le plateau de TF1 se dévoile les cheveux découverts.

En juillet dernier, Mennel a été plus loin en postant un cliché sur lequel elle se dévoile simplement vêtue d’une chemise blanche. “Ce jour-là, j’ai perdu 13 000 abonnés d’un coup. Je me suis rendu compte du fanatisme, de la sexualisation de la famille, aussi, car ça dépasse la religion. Il y avait des gens qui me suivaient sur les réseaux sociaux pour une image : j’étais le reflet de leur propre guerre”, révèle celle qui n’avait pas conscience lors de son passage dans The Voice que porter le voile à la télévision allait provoquer autant de remous. “Pour moi, c’était juste mon accoutrement. Même pas un signe religieux, mais une identité. Je n’étais pas en train de dire : ‘Allô, regardez-moi, je suis musulmane'”. Pour autant, Mennel a eu l’impression de devenir porte-parole, malgré elle, de certaines causes. “On me demande mon avis, mais moi, je ne suis pas politicienne, je ne suis pas dans un parti féministe, je ne suis pas porte-parole”, se justifie-t-elle.

“Il ne voulait pas que je fasse de musique”

Mennel entend bien aujourd’hui faire son grand retour dans les bacs. Elle prépare pour 2021 un album baptisé Heal (guérir). “Il se structure selon les phases du deuil : la colère, le déni, l’acceptation, etc. Pour finir avec la liberté retrouvée”, explique celle qui aura également essuyé un divorce ces derniers mois. À la suite de The Voice, elle a épouse un musulman américain. Elle s’installe avec lui dans le Colorado avant de divorcer. “Il ne voulait pas que je fasse de musique”, se souvient-elle. Un parcours qu’elle ne regrette pas. C’est plus sûre d’elle que jamais qu’elle promet : “Tout ça aura été un mal pour un bien, je n’étais pas encore prête à avoir cette carrière, mais je sais qu’elle arrivera, et quand ça viendra, ça va exploser”.

Source: Gala