Pourquoi le Maghreb rechigne-t-il à rapatrier ses ressortissants expulsés ?

Obligations de quitter le territoire français – les fameuses OQTF. Grand acronyme des temps d’inquiétude en France et qui devait résoudre la question de l’immigration non choisie, source présumée de criminalité et autres violences. Mais, si les fameux OQTF reviennent dans l’actualité, ils révèlent surtout leur impuissance, sinon leur angélisme : un migrant clandestin « prié de quitter le territoire français dans les trente jours, par ses propres moyens » (sic), jouit d’un temps de latence pour contester son cas (un sans-papiers, c’est toujours une procédure qui mène à « trop de papiers »), mais surtout impose la question, sans réponse efficace : « Quitter la France vers où ? »