«Pyramide» accusé de racisme : Pépita sort du silence

Depuis mardi, l’ancien jeu de France 2 est au cœur d’une polémique après la diffusion d’un montage d’images d’archives jugées racistes et sexistes. La principale intéressée dément ces accusations.

Pépita, la co-animatrice de «Pyramide», affirme n’avoir jamais subi «de manque de respect, de misogynie ou de racisme» sur le plateau de l’émission. /Archives France Télévisions

L’émission « Pyramide » était-elle raciste ? Mardi soir, dans « Canap 95 », TMC a diffusé un montage d’images de l’ancien jeu de la Deux qui dataient des années 90. On pouvait y voir Pépita, la co-animatrice, subir des remarques sexistes et racistes de la part de ses camarades. Mais pour la principale intéressée, aujourd’hui âgée de 48 ans et en retrait de la télévision depuis plusieurs années, le montage de TMC est trompeur.

Comment avez-vous réagi en voyant ces images, mardi soir ?

PÉPITA. J’étais contente au départ. Et puis, j’ai vu ce que c’était. Je suis montée en pression… J’étais en colère. J’en tremblais. J’en pleurais de rage. Ils parlaient du non-respect des femmes. Mais en choisissant ces images, ils se sont complètement trompés de cible. C’est un montage de petites séquences. Et il est très bien fait, si on veut jouer sur le sexisme et le racisme, mais la réalité n’était pas du tout celle-là.

Il y a une séquence où l’on vous compare à un chimpanzé.

Elle est énorme celle-là ! La carte postale, je la connaissais. Et on en avait plaisanté avant de prendre l’antenne avec Néfertiti (NDLR : la voix off de l’émission), comme on avait l’habitude de le faire. C’est même moi qui, en coulisses, avais dit « On dirait moi ! ». On a décidé de la faire en plateau, c’est tout.

Vous comprenez qu’on puisse le percevoir comme raciste ?

Monté comme l’a fait l’émission de TMC, bien sûr. Sauf qu’il suffit de regarder la séquence dans son intégralité pour comprendre qu’elle n’était pas du tout raciste. On en riait entre nous, de bon cœur. Il n’y avait aucun malentendu ni sous-entendu. Personne n’a perçu cela comme du racisme à l’époque. Et je peux vous dire que si quelqu’un m’avait réellement manqué de respect, je lui serais directement rentrée dedans. Jamais je n’aurais accepté un tel comportement.

Quelle était l’ambiance dans « Pyramide » ?

C’était une récréation. Et on était parfois niveau bac à sable, c’est vrai. « Pyramide » était un jeu sur la langue française. Et notre complicité spontanée a créé une ambiance où l’on pouvait se détendre. Et on se lâchait. Je faisais n’importe quoi quand ça me prenait. On allait de surprises en surprises. On aimait tous ça. Mais qu’on fasse un montage comme celui de TMC… S’il y a un endroit où je n’ai jamais vécu le manque de respect, la misogynie ou le racisme, c’est sur le plateau de « Pyramide ».

Le Parisien