Québec : Mieux aider les personnes de la diversité à être recrutées dans le numérique

Nersa W. Dorismond et Nathalie Dorsainville ont dû faire face à de nombreux défis depuis que la pandémie a frappé, au moment même du lancement de la quatrième édition de leur salon d’emploi prévu le 13 mars. « Nous avons dû regarder rapidement quels outils étaient disponibles pour nous permettre d’offrir un salon malgré le confinement », souligne Mme Dorismond, présidente de la firme et fondatrice du salon. […]

« Femme noire en informatique, j’ai souvent été embauchée parce que j’étais un quota, lance pour sa part Nersa W. Dorismond. Il y a des gens qui trouvent les quotas péjoratifs, mais moi, je les vois comme une occasion ; être un quota, ça ouvre des portes ! » […]

La plateforme numérique a permis aux employeurs de présenter leurs entreprises, de rencontrer les gens et de faire des entrevues individuelles, le tout virtuellement. « La plupart des employeurs trouvent cela plus intéressant, car cela leur permet de cibler mieux les candidats et de gagner du temps en faisant moins de déplacements », explique la gestionnaire d’origine haïtienne, qui estime avoir accueilli près de 400 visiteurs lors du premier salon virtuel, dont plus de la moitié cherchaient activement un emploi.

Spécialistes de la diversité

Le premier salon organisé par GestionPCO en septembre 2017 consistait en des conférences données par des gens de la diversité occupant des postes de haut niveau. « Lorsqu’on a constaté que des gens de couleur étaient quand même bien placés dans des entreprises, l’idée nous est venue d’ouvrir une agence de placement de professionnels issus de la diversité », dit Mme Dorsainville, vice-présidente de la firme et cofondatrice du Salon des opportunités.

Bachelière en administration des affaires avec un profil en ressources humaines, elle s’est lancée dans ce domaine, car elle tenait à aider notamment les gens issus de la communauté noire à trouver des emplois. « Je ne peux dire que j’ai vécu du racisme personnellement, car j’ai très bien réussi à faire ma place, mais j’ai toujours eu l’impression de devoir travailler un peu plus fort pour obtenir des postes à certains endroits », explique-t-elle.

Le Devoir

3 thoughts on “Québec : Mieux aider les personnes de la diversité à être recrutées dans le numérique

  • Avatar

    C’est déjà le cas, beaucoup de CPF chez Orange, Bouygues SFR : sav minable et efficacité proche de zéro. Parfois on tombe sur Romain ou Clément et cela se passe bien. Question de chance.

  • Avatar

    “Mieux aider les personnes de la diversité”, le leitmotiv de notre temps.

    • Avatar

      “Mieux aider les personnes de la diversité à regagner le Grand Large.”

Commentaires fermés.