Québec : Un George Floyd sculpté dans la neige pour rendre hommage “à toutes les personnes du monde qui sont discriminées”

Devenu tristement célèbre après avoir été tué aux États-Unis, George Floyd attire les regards plus que jamais à Québec. Son visage format géant a été sculpté dans la neige afin de rendre hommage à celui qui est devenu un symbole de la lutte contre le racisme en 2020.

Cette idée originale vient de l’artiste Timothée de Sandro, un jeune homme de 29 ans. L’œuvre de 3,3 mètres de haut et 2,4 mètres de large détonne sur le terrain de la maison familiale de l’avenue Esioff-Patenaude, une petite rue paisible du quartier Sillery, à Québec.

L’idée m’est venue il y a un mois. J’avais déjà fait des sculptures auparavant, mais jamais un buste. Cette thématique m’a vraiment interpellé“, souligne M. de Sandro, qui se présente comme un artiste amateur. Il a été très touché par le décès de George Floyd, cet Afro-Américain de 46 ans mort étouffé par le genou d’un policier blanc, en mai dernier, au Minnesota. “C’est un visage qui est dans notre conscience collective depuis un certain temps. Ce visage-là, il nous hante. Ça m’a motivé à le travailler. Je n’avais pas tant de connaissances en anatomie (humaine).”

Une œuvre inachevée fort populaire

M. de Sandro a commencé à amasser la neige la semaine dernière pour réaliser le buste. Rapidement, la sculpture en devenir a attiré l’attention de manière exponentielle. Après quelques heures, des passants s’y arrêtaient déjà par dizaines et des photos voyageaient sur les réseaux sociaux.

Or le buste n’est même pas encore achevé.

Quand les gens ont commencé en à entendre parler, j’avais pas fini, et maintenant que tout le monde arrive pour le voir, j’ai un peu le tract d’aller le finir. Il n’est pas à mon goût, mais j’en suis quand même fier, raconte M. de Sandro avec humilité.

Faire des sculptures hivernales est une sorte de tradition dans la famille de Timothée de Sandro. Habituellement, ce dernier façonne des animaux, mais cette année, l’actualité a poussé le jeune homme à penser différemment. […]

Par cette sculpture, Timothée de Sandro souhaite rendre hommage à George Floyd et à toutes les personnes du monde qui sont discriminées. Jamais il ne s’est d’ailleurs douté que sa sculpture susciterait autant d’intérêt jusqu’à ce qu’il jette un regard par la fenêtre de la maison familiale.

Je suis surpris par la popularité. Mais d’un autre côté, je n’aurais pas dû l’être que ça l’ait résonné autant, car c’est un sujet qui est très propice [à soulever les passions].

M. de Sandro est toujours en réflexion sur ce qu’il compte faire devant la popularité du buste. Une fois l’œuvre achevée, il pourrait notamment s’en servir afin de lancer une levée de fonds pour lutter contre la discrimination raciale.

D’ici ce temps, il a l’intention de bien protéger le populaire buste des pluies abondantes annoncées au cours des prochains jours.

Radio-Canada