QUELQUES PROFESSIONNELS DE SANTE, QUELQUES CONFLITS D’INTERET ET QUELQUES CONNECTIONS

http://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique

Temps de lecture : 6 minutes

Un article déjà ancien, mais qui n’a rien perdu de son actualité

Au moment où les interdictions s’accélèrent, et où la seconde vague se faisant attendre depuis trois mois, on prend néanmoins les devants pour soumettre les français en permanence à une triple expérience de Milgram, de Asch et de Pavlov, ces quelques révélations sur les conditions financières de certains membres de la profession médicale ne sont pas inutiles.

Le site FranceSoir.fr a publié un « Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique » aux professionnels de santé, source d’interrogations de l’auteur de l’article sur d’éventuels « conflits d’intérêt ».

N°1. La Palme d’Or revient au Pr François Raffi de Nantes. 541 729 €, dont 52 812 € de Gilead. Est-ce un hasard si on nous apprend que le coup de téléphone anonyme pour menacer Didier Raoult, s’il persistait avec l’hydroxychloroquine, est parti du téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes, dont François Raffi est chef de service ? Sûrement une pure coïncidence.

N°2. Le Pr Jacques Reynes de Montpellier. 291 741 €, dont 48 006 € de Gilead et 64 493 € d’Abbvie. Or Jacques Reynes a été sollicité par Olivier Véran pour piloter l’essai clinique du protocole Raoult à Montpellier alors qu’il est en même temps le coordinateur national de deux études sur le remdesivir pour le compte de Gilead. Il n’avait sûrement pas eu le temps d’envoyer au Ministre sa Déclaration publique d’intérêts (DPI).

N°3. La Pr Karine Lacombe de Paris – Saint Antoine. 212 209 €, dont 28 412 € de Gilead. Elle est sur la dernière marche du podium, mais l’essentiel est d’y être. Il n’y a pas que le podium avec les Ministres à Matignon.

N°4. Le Pr Jean Michel Molina de Paris – Saint Louis. 184 034 €, dont 26 950 € de Gilead et 22 864 € d’Abbvie. Or Jean-Michel Molina est co-auteur d’un article publié dans Médecine et Maladies Infectieuses sur quelques cas, pour dire que l’hydroxychloroquine ne marche pas. Médecine et Maladies Infectieuses est le journal officiel de la SPILF (Société de Pathologie infectieuse de Langue Française).

N°5. Le Pr Gilbert Deray de Paris. 160 649€. Une belle somme pour un néphrologue qui très présent sur les plateaux télés. Attention le remdesivir peut être très toxique pour les reins.

N°6. Le Pr Jean-Paul Stahl de Grenoble. 100 358 €, dont 4 552 € d’Abbvie. A noter que cette somme n’a pas été déclarée sur sa DPI. Or Jean-Paul Stahl est rédacteur en chef du journal Médecine et Maladies Infectieuses. C’est lui qui a comparé le Plaquénil* au papier toilette.

NOTA BENE : ledit professeur vient de ressortir opportunément sur tous les plateaux, en se répandant avec mépris sur tout ce qui n’est pas durcissement des actions politico-sanitaires du régime, déléguées aux préfets (nommés par décrets, Macron venant de livrer une mega fournée de nouveaux obligés très récemment), aux Directeurs des agences régionales de santé (nommés également par décrêts, et dont on peut attendre reconnaissance et soumission), et aux maires (dont l’expérience médicale est, pour la plupart d’entre eux, inexistante).

Les médecins indépendants, ou tout simplement normaux, ne sont plus de la partie. Evidemment, le professeur Stahl milite pour l’auto confinement jusqu’au vaccin. A noter qu’en février, au plus fort de l’épidémie, il parlait alors de “psychose”, tout en indiquant que le masque n’avait pas d’utilité…..

Ci-après, son intervention de février, aux antipodes de ses actuels éléments de langage :

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-en-italie-a-franchi-le-cap-de-la-psychose-mais-il-ne-faut-pas-s-affoler-en-isere-1582619365

N°7. Le Pr Christian Chidiac de Lyon. 90 741 €, dont 16 563 € de Gilead. Or Christian Chidiac est président de la Commission Maladies transmissibles du Haut Conseil de la Santé Publique qui a rendu le fameux Avis interdisant l’hydroxychloroquine, sauf aux mourants et demandant d’inclure les malades dans les essais officiels (donc Discovery). Son adjointe, la Pr Florence Ader, citée ci-dessous, est l’investigatrice principale de Discovery. Pure coïncidence.

N°8. Le Pr Bruno Hoen de l’Institut Pasteur. 82 610 €, dont 52 012 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Or Bruno Hoen a attaqué l’équipe de Marseille dans un courriel du 18 mars 2020, partagé avec tous les infectiologues.

N°9. Le Pr Pierre Tattevin de Rennes. 79 956 €, dont 15 028 € de Gilead. A noter que sur sa DPI, comme son prédécesseur, il a noté n’avoir reçu que 1000 € de Gilead ! Ça doit être le surmenage. Or Pierre Tattevin est président de la SPILF. Cette Société savante a attaqué l’hydroxychloroquine pour encourager les inclusions dans Discovery, ainsi que dans les autres études par tirage au sort avec des groupes de patients non traités (études randomisées).

N°10. Le Pr Vincent Le Moing de Montpellier. 68.435 €, dont 4.776 € de Gilead et 9.642 € d’Abbvie. Or Vincent Le Moing pilote, avec son patron Jacques Reynes cité ci-dessus, l’essai clinique de Montpellier.

Auteur - Dr Alain MAKINSON

N°11. Le Dr Alain Makinson de Montpellier. 63.873 €, dont 15.054 € de Gilead. Or Alain Makinson participe à l’étude de Montpellier avec Jacques Reynes et Vincent Le Moing. Un beau trio. Montpellier est très bien représentée.

https://photos.lci.fr/images/1920/1080/pr-xavier-lescure-le-confinement-a-montre-une-efficacite-dans-la-propagation-du-virus-20200414-0015-f44ea8-0@1x.jpeg

N°12François-Xavier Lescure de Paris – Bichat. 28.929 €, dont 8.621 € de Gilead. Or François-Xavier Lescure est l’adjoint de notre célèbre Yazdan Yazdanpanah qui est dans le Conseil scientifique Covid-19. Il a publiquement critiqué l’équipe de Marseille pour discréditer l’hydroxychloroquine. Il est co-auteur de l’étude très contestable sur le remdésivir de Gilead, publiée dans le New England Journal of Medicine. Or cette étude n’a aucune méthodologie.

NOTA BENE : Ce médecin, dont on omet judicieusement de nous signaler lors de ses interventions qu’il est l’adjoint d’un membre du conseil scientifique, a indiqué dans une de ses dernières diatribes qu’il avait peur, oui peur, pour un médecin !! Non pas tant de la maladie (en général, un médecin ne doit pas avoir peur de la maladie, mais simplement tout faire pour la traiter au mieux), mais qu’on ne retrouve pas notre ‘vie d’avant’. Et pourquoi donc ??? Quand et où, une maladie, quelle qu’elle soit, aurait elle empêché les êtres humains de retrouver leur vie à un moment ou à un autre ???

Son intervention sur sa “peur” : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/je-pense-que-les-gens-n-ont-pas-compris-ce-qu-il-s-est-passe-la-premiere-fois-l-inquietude-dexavier-lescure-infectiologue-a-l-hopital-bichat-1269309.html

On ne peut pas ne pas constater que sous couvert de l’épidémie en cours, de nombreuses contraintes sont appliquées de plus en plus durement à la population occidentale qui s’y soumet car elle a peur : interdictions, surveillance, uniformisation, transformation de tout le tissus social et humain, ruine de l’économie, paupérisation, méfiance, et jusqu’à la fabrique d’un consentement par la peur entretenu par les médias 24/24.

Tant de modifications sont mises en place (dans tous les domaines de notre existence : relations, travail, comportement, société, liberté de circuler, de se réunir, de sortir, de voir ses proches, limitations et assignation à résidence, etc), consistant désormais à mener des individus sains et qui ne sont coupables d’aucun délit, vers une “nouvelle normalité” carcérale, où plus aucune limite à leur servitude ne semble se dessiner (qui décidera où s’arrêtera le curseur ?).

Sous la menace de brigades policières renforcées par des CRS, appliquant de lourdes amendes plus facilement qu’on ne s’en prend aux délinquants violents et récidivistes, dans un climat d’hystérie qui ressemble à une expérience de laboratoire digne d’un bouquin de science fiction, le discours tenu par ce médecin prend une allure particulièrement inquiétante.

https://www.lyoncapitale.fr/wp-content/uploads/2020/04/Florence-Ader-317x326.jpg.webp

N°13. Lr Pr Florence Ader de Lyon. 11.842 € , dont 3.750 € de Gilead. Or Florence Ader est l’investigatrice principale de Discovery.

ET CETTE LISTE N’EST PAS EXHAUSTIVE!