Qu’est-ce que le syndrome de Paris ?

À l’été 2011, une vingtaine de personnes avaient souffert de ce que l’on appelle le “syndrome de Paris”. Un trouble touchant particulièrement les touristes japonais.

On peut être malade de Paris dans les deux sens. À savoir manifester un profond intérêt pour cette ville et aussi souffrir d’une capitale différente de l’idée que l’on s’en faisait. Ainsi, à l’été 2011, au moins vingt personnes avaient été touchées par ce que l’on appelle le “syndrome de Paris”. Les victimes étaient principalement, pour ne pas dire essentiellement, des touristes. Les voyageurs japonais qui sont les plus impactés par ce trouble.

“Syndrome de Paris” : le mal d’une réalité différente

Le syndrome de Paris se manifeste par des troubles physiques et psychologiques chez une personne qui se rend compte que la capitale de la France telle qu’elle lui apparaît n’est pas conforme à ce qu’elle imaginait. Parmi les chocs ressentis, celui d’une population pouvant se montrer hermétique à des touristes ne parlant pas la même langue qu’elle. Le Japon fait partie de ces pays percevant la France sous une forme presque idéalisée, et sur certains points, il est certain que les voyageurs nippons posant le pied à Paris n’en repartent pas déçus.

Vertiges et le sentiment d’être persécuté(e)

Concrètement, quels sont les symptômes du syndrome de Paris ? Selon les patients, ils ne sont pas toujours les mêmes, mais la plupart du temps, on retrouve des délires aigus, des hallucinations, des vertiges, des sueurs ou encore un sentiment de persécution. Pour se sortir de ce trouble, il conviendrait de rester au lit et de bien s’hydrater, avec une amélioration de l’état attendue au bout de quelques jours. On notera que l’ambassade du Japon a déjà reçu visites et appels de personnes atteintes du syndrome et qui cherchaient à être rassurées.

24 Matins