Qu’est-ce que l’équinoxe d’automne ?

Si le calendrier grégorien fixe au 21 septembre le premier jour de l’automne, c’est en réalité le deuxième équinoxe de l’année qui engage réellement l’hémisphère nord terrestre dans une nouvelle saison, quand vient la fin de l’été. À quel phénomène astronomique correspond-il ? Et pourquoi ne tombe-t-il pas toujours à la même date ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’équinoxe d’automne.

Températures plus fraîches, feuilles qui tombent, journées plus courtes… Dans notre hémisphère, l’équinoxe d’automne sonne le début d’une nouvelle saison. En cette année 2022, l’été prendra ainsi fin le vendredi 23 septembre à 3 heures. Retour sur le pourquoi du comment.

Le terme “équinoxe” provient du latin æquinoctium, de “æequs” (“égal”) et “nox” (“nuit”). Phénomène astronomique, il désigne plus vulgairement (et comme son origine le suggère) le moment de l’année où la durée du jour est égale à celle de la nuit. Tout comme pour les deux solstices, jour le plus court et jour le plus long de l’année, il se produit deux équinoxes en 365 jours : l’équinoxe de printemps et l’équinoxe d’automne.

Dans l’hémisphère nord, l’équinoxe d’automne marque le début de la saison éponyme. Les jours diminuent peu à peu, avec une perte de luminosité de quatre minutes par jour environ, jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre. Au contraire, dans l’hémisphère sud, les jours s’allongent jusqu’à cette date. Et pour cause, pendant son année à faire le tour du soleil, la Terre est inclinée d’environ 23,4° par rapport au plan de son orbite. L’hémisphère nord est ainsi tourné vers les rayons la moitié de l’année, le sud l’autre moitié.

Durant l’équinoxe, les deux hémisphères sont éclairés de la même façon, car le soleil est pile à la verticale au-dessus de l’équateur : en astronomie, il est dit que notre astre passe au Zénith, point d’intersection entre la verticale de l’équateur et la sphère céleste. Il se lève ainsi très précisément à l’est, pour se coucher presque très précisément à l’ouest après environ 12 heures. La saison change.

Équinoxe d’automne : à quelle date a-t-il lieu ?

La date de l’équinoxe d’automne varie selon les années, car notre planète tourne autour de son astre en 365 jours… 5 heures et 46 minutes, et non seulement 365 jours. Le réajustement se fait grâce à l’ajout d’un 29 février tous les quatre ans (années bissextiles) ce qui décale la date des équinoxes. Par ailleurs, comme indiqué précédemment, celle-ci correspond au moment précis où le soleil passe au Zénith. Des calculs et observations astronomiques permettent donc d’en déduire l’instant exact.

Bien que le 21 septembre soit associé au début de l’automne, mathématiquement et d’un point de vue astronomique, l’équinoxe d’automne peut ainsi tomber entre le 21 et le 24 septembre dans l’hémisphère nord. Il précède d’un mois environ le passage à l’heure d’hiver, et est à mi-chemin entre le solstice d’été (20-21 juin) et le solstice d’hiver (20-21 décembre). Mais il faudra attendre 2092 avant qu’il ne tombe un 21 septembre, 2303 un 24 septembre.

En 2022, l’équinoxe d’automne se tiendra le 23 septembre à 03h03 et 40 secondes heure française (05h03 en temps universel), estime l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), hébergé par l’Observatoire de Paris. La saison se poursuit ensuite durant trois mois, jusqu’au solstice d’hiver

Quelle est la symbolique de l’équinoxe d’automne ?

Le passage à l’automne est associé à des traditions et rites dans de nombreuses cultures à travers le monde. Moment de collecter une grande partie des récoltes avant les gelées de l’hiver, il a longtemps été célébré par les païens. Le “Mabon”, nom celtique associé à cet équinoxe, s’accompagnait ainsi de festivités de gratitude. En Grande-Bretagne, c’est ce qui est appelé le “Harvest festival” — habituellement fêté le dimanche de la pleine lune la plus proche de l’événement astronomique, mais la date diffère selon les célébrations locales.

Durant les équinoxes d’automne et de printemps, des milliers de voyageurs se rassemblent par ailleurs sur les ruines mayas de Chichén Itzá (Yucatán, Mexique). Car sur la pyramide de Kukulcán (ou “El Castillo”) à cette période exacte, un jeu d’ombre et de lumière se crée : il laisse apparaître un serpent, descendant ou montant les 364 marches de l’escalier (365 avec l’entrée du temple) que forme le monument.

Aussi, le calendrier républicain mis en place le 6 octobre 1793 par les révolutionnaires (et utilisé jusqu’en 1805) avait fixé l’équinoxe d’automne comme premier jour de l’année. Car hasard du sort, l’institution de la République avait eu lieu ce jour même, le 22 septembre 1792 — ou plutôt, le 1er vendémiaire an I — au lendemain de l’abolition de la royauté. Mais il est supprimé par Napoléon Ier à son arrivée au pouvoir, qui revient au calendrier grégorien.

GEO