Questembert (56) : L’association “Migrant bus – Talents itinérants” lutte contre les préjugés en favorisant les rencontres entre les migrants et les habitants

Créée en décembre 2020, l’association Migrant bus, talents itinérants, a pour vocation « de créer des territoires de rencontre entre la population française et les personnes exilées », explique Ludovic Maugère, cofondateur avec Emma Griseau de l’association.

La tiny house de l’association se posera à Questembert (Morbihan) du 9 au 15 août 2021 avec un riche programme d’ateliers de partage de savoir et des rencontres conviviales.

La création de Migrant bus

C’est en 2019, que Ludovic et Emma partent séparément à Lesbos pendant plusieurs mois. « Nous étions dans la même asso, mais nous nous sommes rencontrés à Paris à notre retour », explique Ludovic. Pour les deux jeunes, une volonté simple « venir en aide à des populations en difficultés et se confronter aux préjugés », une action et un investissement bénévole aux services de leurs idées et des gens.

À l’issue de leur rencontre, ils décident de créer l’association Migrant Bus. « Nous souhaitons mettre en avant la rencontre comme un outil de création de lien social et de connaissance mutuelle », précise Ludovic qui considère que « nous fonctionnons beaucoup sur des préjugés colportés par des acteurs extérieurs : médias, politiques etc. »

Des images que l’association juge déshumanisantes : « Les personnes ne sont plus que des chiffres ou des nombres, nous souhaitons faire se rencontrer les gens pour mettre des noms sur des visages et découvrir les points communs, les convergences qui existent entre chacun d’entre nous. »

Des actions itinérantes

Lauréate du prix de la Fondation Cognac Jay, l’association lance sa première action itinérante avec trois villes : Questembert du 8 au 15 août en premier, puis suivront les communes de Champdeniers dans les Deux-Sèvres et Cerny dans l’Essonne. « C’est une expérimentation grandeur nature du concept qui débouchera sur d’autres itinérances. » Les habitants sont invités à participer à l’ensemble des activités « pour échanger, participer ou simplement nous rencontrer. »

Pour cette première, une tiny house, qui est leur local associatif itinérant avec une cuisine, qui sert aussi de lieu de rangement pour le matériel, et « cinq personnes exilées qui ont chacune des compétences et des savoir-faire ». Objectif : Leur permettre de mettre à disposition leurs compétences et faire découvrir leurs savoir-faire à la population. Au programme : danse, photographie, couture, cuisine… Cet accueil est organisé en concertation et avec le soutien de la municipalité.

Pour leur semaine de présence sur Questembert, l’équipe bénévole de Migrant Bus, qui est composée de huit personnes, recherche deux ou trois hébergeurs citoyens, essentiellement pour dormir ». Pour les personnes prêtes à les accueillir : contact@migrantbus.fr.

Du 9 au 15 août 2021, Migrant bus sera au centre-ville avec sa Tiny house.

Ouest-France