Rappel – Centaure, le nouvel engin blindé de la gendarmerie

Système lances grenades multiple 30 coups (BCM STARK ?) , une caméra longue portée avec vidéo surveillance et thermie , un système de départ de coup pilar V et de chaque côté le « système de défense du véhicule » diffuseur lacrymogène

Le successeur du Véhicule blindé à roues de la gendarmerie (VBRG) est désormais connu. Il s’agit de l’ « ARIVE » (pour ARmoured Infanty VEhicle), un blindé 4×4 produit par l’industriel Soframe. 90 exemplaires ont été commandés. La première livraison est attendue dès l’année prochaine. Dans les rangs de la gendarmerie, il répondra au nom de Centaure !

On connaît désormais le successeur officiel du Véhicule blindé à roues de la gendarmerie (VBRG). Le 28 octobre, le ministère de l’Intérieur a annoncé, via un communiqué, que l’industriel Soframe a été retenu pour renouveler le parc des véhicules blindés de la gendarmerie. Toujours très inspirée par la mythologie grecque, elle a d’ailleurs décidé de baptiser le remplaçant du VBRG du nom de “Centaure”, créature mi-homme, mi-cheval, symbole de l’alliance du corps et de l’esprit, de la force et de la sagesse. On peut aussi y voir un petit clin d’œil au centenaire de la gendarmerie mobile, dont la syllabe “cent” rappelle cet anniversaire. D’aucun diraient également que la syllabe “aure” fait référence à la couleur des moblos, l’or.   

Dans le détail, le modèle retenu par la gendarmerie se dénomme « ARIVE », pour ARmoured Infanty VEhicle. Il s’agit d’un imposant blindé 4×4 de 14,5 tonnes (soit deux de plus que le VBRG). Il affiche une longueur de 6,2 mètres pour une largeur de 2,45 mètres et une hauteur de 2,5 mètres. Et contrairement à son prédécesseur, il possède, de manière uniforme, des capacités de pousser, ainsi que de dégagement, grâce à des lames montées sur des vérins pneumatiques, installées à l’avant du véhicule. Enfin, ces véhicules disposeront d’équipements optroniques modernes et de capacités actualisées, donc téléopérées, en matière de tir et de lancement de grenades.

90 exemplaires de cet engin blindé seront commandés, soit 30 de plus que le parc actuel des VBRG. La livraison du premier Centaure est attendue au 1er semestre 2022. « Les véhicules restants seront commandés dès validation de cette tête de série », précise le communiqué du ministère. Ce nombre, supérieur au parc actuel, permettra au ministère de l’Intérieur de disposer de véhicules blindés polyvalents, pouvant être engagés au plus tôt et en tout point du territoire, au profit de la gendarmerie évidemment, mais aussi des autres composantes du ministère.

Le Centaure remplacera donc progressivement les fameux VBRG, en service depuis 1974. Comme leurs grands frères, ces blindés « permettront aux forces de l’ordre de conduire des opérations de rétablissement de l’ordre dans des environnements dégradés », mais pas que : le choix du Centaure a également été arrêté pour faire face à une large variété de situation, allant du terrorisme aux scènes de guérilla urbaine, en passant par des catastrophes et des périples meurtriers et ce, dans différentes zones de manœuvres, comme dans les milieux urbains, ruraux, en métropole ainsi qu’en outre-mer et enfin, en opérations extérieures (Opex).
                                       
Blindés qui, au passage, seront de « conception française », puisqu’ils seront « montés et assemblés en Alsace. » Le communiqué souligne que « la caisse est également fabriquée à partir de tôles blindées produites en France. »

L’acquisition de l’ « ARIVE » s’inscrit dans la stratégie du maintien de l’ordre définie par le Schéma national du maintien de l’ordre (SNMO). Publié en septembre 2020, le texte prévoit l’acquisition de matériels nouveaux pour accompagner les adaptations nécessaires à la conduite des opérations de rétablissement de l’ordre.

GENDinfo