Refus de visas aux Algériens : Un sénateur français demande des explications

La politique d’octroi des visas aux Algériens par l’administration française est de plus en plus remise en cause. Les élus français s’interrogent et interpellent le gouvernement sur la ségrégation que subissent les Algériens. En effet, suite à la publication d’un rapport sur le taux élevé de refus de visas aux Algériens, le sénateur de Paris, Pierre Charon, s’est adressé au ministre français de l’Europe et des affaires étrangères pour lui demander des explications.

Le sénateur républicain a exprimé ses inquiétudes concernant les conclusions du rapport d’information du Parlement français « sur la politique des visas » déposé par deux députés au nom de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Un rapport qui souligne l’importance des taux de refus de visas par la France dans certains pays.

L’Algérie atteint un taux de refus de 45 %

Il indique que « le taux de refus moyen à l’échelle mondiale était de 16,3 % en 2019, mais en Algérie, ce taux atteignait 45 % ». Le sénateur affirme dans sa question à l’intention du ministre : « Vos rapporteurs s’interrogent sur cette volonté clairement chiffrée et objective de fermer la porte de notre pays aux Algériennes et aux Algériens ». Il souligne qu’il se joint aux rapporteurs qui regrettent aussi que le prix demandé à l’occasion d’une demande de visa « peut apparaître très élevé compte tenu du niveau de vie dans certains pays ».

Le sénateur a également mis en exergue, la situation des demandeurs de visas en Algérie. Il affirme que les refus et les difficultés de procédure sont vécus « par certains demandeurs comme une forme d’humiliation ».

Le sénateur a tenu à signaler que les rapporteurs dudit rapport proposent d’ “engager une réflexion sur l’amélioration de la motivation des refus. Ils regrettent que la politique des visas accorde une place disproportionnée aux risques migratoires au détriment de l’attractivité de notre pays”.

ObservAlgérie

4 thoughts on “Refus de visas aux Algériens : Un sénateur français demande des explications

Commentaires fermés.