Rokhaya Diallo : « C’est quoi le syndrome des couilles de cristal ? »

Temps de lecture : 2 minutes

Pourquoi certains hommes se sentent-ils obligés d’expliquer l’informatique ou la politique à des femmes qui s’y connaissent mieux qu’eux? Pourquoi une femme est-elle généralement plus interrompue dans une réunion de travail que ses collègues masculins? Qu’est-ce que le syndrome des couilles de cristal? Et comment y faire face?

La féministe et journaliste française Rokhaya Diallo tente de répondre à ces questions dans “M’explique pas la vie, mec!”, une BD corrosive et didactique illustrée par Blachette (ed Marabulles). Le Point J l’a rencontrée.

Il y a une différence d’attitude assez notable dans les transports publics, où les hommes écartent souvent les cuisses et les femmes serrent les genoux. Je crois que c’est symboliquement une manière de rappeler que les hommes occupent un espace dominant dans la sphère publique, même s’ils se tiennent ainsi de manière inconsciente. Pris isolément, ce n’est pas grave, mais lorsque la situation est sans cesse répétée, elle entrave le quotidien des femmes“, analyse l’autrice.

“Un phénomène idéologique”

Pour Rokhaya Diallo, le sexisme est un spectre, qui peut aller jusqu’aux violences sexistes et qu’il faudra des années à déconstruire. “Si des femmes d’autant de pays observent les mêmes situations, c’est qu’on a la manifestation d’un phénomène idéologique et pas seulement le travers de quelques personnes. Ce qui m’irrite, ce sont ceux qui disent “Oui mais tous les hommes ne sont pas comme ça”. Certes, mais on ne va pas tresser des couronnes de lauriers aux hommes qui ont la décence de bien se comporter avec les femmes; c’est la moindre des choses!