Rosporden (29) : Les 90 adhérents de l’association Cornouaille Enfance Solidarité Afrique veulent relancer leurs projets scolaires guinéens, sénégalais et malgaches

Dimanche matin, à la salle de la Boissière, l’association Cornouaille Enfance Solidarité Afrique (CESA, issue de la fusion “d’Elliant Koumandi Koura” et de “Rosporden Enfance Afrique“) tenait son assemblée générale à la salle de la Boissière. L’occasion pour le président, Youn Le May, de dresser le bilan d’une saison perturbée. « Tout ce qui était prévu cette année a été annulé : la Rando’Vanille, les animations handi-sport, les sorties Joëlettes, le troc et puces, les interventions au collège qui nous permettaient d’organiser une opération « Bol de riz »… Au final, c’est une année pénalisante qui nous a fait perdre entre 3.000 et 4.000 €, autant d’argent qui ne sera pas investi dans nos projets en Afrique », déplorait-il.

Se tourner vers 2022

Du côté de la boutique africaine, proposée dans les supermarchés locaux et les campings de Pendruc, des commandes ont été effectuées et divers articles, robes, sacs, bijoux, seront proposées à la vente. Cette année encore, l’association va à nouveau vendre du cidre, une opération qui avait bien fonctionné l’an passé.”

En projet, l’agrandissement de l’école de Madagascar pour 40 élèves, prévu en 2020 a également été reporté, malgré l’obtention de toutes les autorisations. « Il nous reste néanmoins des projets, tel à Béména dans l’école que l’on a fait construire, où des professeurs de l’école agricole pourraient venir donner des cours, sur l’élevage du bétail, la culture de la terre, car ils n’ont pas tous les moyens de se déplacer. Ils sont d’accord sur le principe, une vingtaine de villageois se sont déjà engagés. Au Sénégal, une nouvelle école est en projet, là encore ces travaux seront reportés en 2022, nous attendons d’ailleurs les devis. On est obligé de naviguer à vue, les projets subsistent, on s’adaptera. Ce qu’il y a de très positif, c’est que nos adhérents sont toujours présents et motivés », positivait le président.

Un soutien de l’usine Mac Bride

Par ailleurs l’usine Mac Bride a choisi l’association CESA pour offrir les bénéfices d’une randonnée, comme l’a expliqué Denis Mao. « Chaque année, l’usine choisit une association caritative pour lui remettre le bénéfice de la rando qu’elle organise. Cette année, c’est le tour de CESA ».

Cornouaille enfance solidarité Afrique a monté un projet d’une école maternelle neuve, à Takhoum, au Sénégal

Le Télégramme