Royaume-Uni : La police présente son “hijab opérationnel” néozélandais afin de séduire de futures recrues musulmanes

La police du Leicestershire, un comté d’Angleterre situé au cœur des Midlands, a été retenue pour tester ce nouveau hijab, dans le cadre de l’opération “Le pays d’abord”. La policière stagiaire Khadeejah Mansur espère que ce hijab encouragera davantage de femmes musulmanes à rejoindre les rangs des forces de l’ordre.

Ce hijab opérationnel a été introduit au sein de la police néo-zélandaise pour encourager davantage de femmes musulmanes à la rejoindre. Testé pour la première fois en Angleterre, le couvre-chef religieux, qui peut être porté avec le casque et l’équipement de la police, a été créé après 16 mois de recherche. Il est également doté de dispositifs de sécurité tels que des fermetures magnétiques qui se détachent facilement si on les saisit.

La police du Leicestershire a déclaré être la première force du pays à tester ce modèle, purement néo-zélandais. Cependant, elle n’est pas la première à introduire le hijab dans l’uniforme, la police métropolitaine, la police du North Yorkshire et la police écossaise utilisent déjà des hijabs, mais de conception différente.

La police néo-zélandaise a introduit le hijab en 2020

La version néo-zélandaise est faite de tissus ayant des caractéristiques sportive, qui permettent la liberté de mouvement tout en demeurant léger, robuste et respirant, a déclaré le porte-parole de la police du Leicestershire, ajoutant que différents hijabs avaient déjà été testés auparavant, mais qu’aucun n’avait vraiment convaincu.

Yusuf Nagdi, de l’Association nationale des policiers musulmans, a déclaré : “Nous avons une communauté très diverse dans le Leicestershire et nous voulons vraiment refléter la communauté que nous servons.”

L’une des barrières au recrutement de policiers issus de la communauté musulmane et chez les femmes en particulier, est le hijab. “Nous savons que de nombreuses personnes souhaitent rejoindre la police, sans toutefois se retrouver en désaccord avec leur foi“.

Déploiement national

Khadeejah Mansur, qui a rejoint les forces de l’ordre en octobre dernier et qui teste actuellement ce nouveau hijab, précise : “C’est incroyable et tellement confortable. Je suis capable de poursuivre ma formation aussi bien que les autres et d’être quand même couverte.” “Je crois qu’il est important de l’avoir dans notre uniforme pour faire comprendre aux autres femmes musulmanes que la police du Leicestershire répond à tous les besoins individuels, en particulier ceux concernant notre uniforme“.

Il est prévu que l’essai dure jusqu’en avril, date à laquelle, en cas de succès, il est envisagé de doter l’ensemble des policières musulmanes britanniques qui le souhaiteront de ce “hijab opérationnel”.

BBC