Royaume-Uni : Le premier professeur d’études noires d’Angleterre accuse son université d’être raciste

Le premier professeur d’études noires de l’histoire du Royaume-Uni a affirmé que son université pratique le racisme systématique, bien qu’elle l’ait embauché à ce poste il y a seulement trois ans. Il appelle à une “révolution totale” pour vaincre la suprématie blanche.

En 2017, la Birmingham City University a embauché Kehinde Andrews afin d’assurer le cours d’études noires. Il avait pourtant déclaré que le système universitaire était “institutionnellement autant raciste que les forces de police” et il avait aussi comparé les campus à des “plantations d’esclaves.” Il a été nommé professeur titulaire un an plus tard.

Plus récemment, Andrews s’est plaint que l’université n’avait pas pris suffisamment au sérieux ses accusations de racisme à l’encontre d’une de ses collègues.

Il a relaté à The Independent un épisode avec une collègue au cours duquel elle l’a accusé d’être “agressif”. Andrews a alors signalé la femme à l’université, mais celle-ci a refusé d’enquêter sur cet incident et n’a pas souhaiter le considérer comme étant raciste. Au lieu de cela, dit-il, l’université l’a placé sous enquête pour cet épisode.

Je suis traité comme un nègre arrogant qui devrait toujours être reconnaissant pour tout et arrêter de se plaindre“, a déclaré M. Andrews à The Independent.

Nous sommes déçus par les affirmations du professeur Andrews et nous réfutons toute allégation de mauvais traitement“, a déclaré un porte-parole de l’université à The College Fix dans une déclaration envoyée par courriel. “L’action en justice intentée par le professeur Andrews étant actuellement en cours, nous ne sommes pas en mesure de commenter plus spécifiquement certains des points soulevés.”

Nous pouvons cependant confirmer que le professeur Andrews n’a pas été suspendu ou menacé de suspension“, a déclaré l’école à The Fix. “La grande valeur que l’université a accordée au travail du professeur Andrews s’est traduite par l’attribution du titre de professeur en 2018.”

Andrews a également critiqué l’école pour ne pas avoir développé le programme d’études noires, ce qui, selon lui, est une preuve de “racisme institutionnel classique.

Outre l’embauche d’Andrews, l’université elle-même a tenté de démontrer son engagement envers les étudiants noirs, notamment en lançant un plan d’engagement antiraciste Black Lives Matter il y a quelques semaines en l’honneur du premier anniversaire de la mort de George Floyd. Sur son site web, l’université indique que le plan est “conçu pour s’attaquer aux obstacles qui entravent l’égalité des chances dans toute l’université“.

Parmi les initiatives du plan figure la création d’une version du logo de l’université aux couleurs panafricaines, qui sera utilisée pendant le Mois de l’histoire des Noirs.

Andrews a déclaré que le plan était une “insulte” compte tenu du racisme auquel il a été confronté dans l’institution, et il a déclaré qu’il pense que même si l’école a fait tout un plat de sa promotion au poste de professeur titulaire, on ne lui donne pas la chance de réussir.

C’était une affaire de relations publiques, mais je me bats depuis plusieurs années pour obtenir des ressources et du personnel, et un meilleur soutien pour les étudiants“, a-t-il déclaré. “Ils reçoivent un bon cours et cela fonctionne, mais cela fonctionne parce que moi-même et un collègue noir devons nous surmener massivement parce que l’université n’a pas vraiment mis en place ce dont nous avons besoin.”

Andrews n’a pas répondu à la demande de The College Fix de faire des commentaires au sujet de cette histoire.

Andrews a une histoire de déclarations provocantes sur la race, dont beaucoup reflètent celles faites par les théoriciens critiques de la race en Amérique.

“L’Occident est construit sur le racisme, le principe de la suprématie blanche est ancré dans notre économie politique”, a déclaré Andrews dans un programme d’information de la BBC en 2018, appelant à “une révolution totale”. Il a en outre soutenu que les stars britanniques devraient refuser de se lever pour leur hymne national.

La semaine dernière, il est apparu à la télévision britannique et a qualifié la reine de “probablement le symbole numéro un de la suprématie blanche dans le monde entier.” En 2018,lorsque le prince Harry a épousé Meghan Markle, une Afro-Américaine, Andrews n’y a pas vu une aubaine pour les Noirs du Royaume-Uni, car il n’a pas abordé le racisme dans les perspectives d’emploi, le système de justice pénale et les disparités en matière de santé.

Lors d’une apparition, Andrews a déclaré que Donald Trump était meilleur pour les Noirs que Barack Obama. “Malcolm X a dit de se méfier du renard du nord qui vient en souriant et dit que les choses sont meilleures – c’est Obama“.

Selon l’Agence des statistiques de l’enseignement supérieur, moins de 1 % des professeurs – soit seulement 140 personnes au total – toutes disciplines confondues, enseignant dans les universités britanniques sont noirs.

The College Fix