Royaume-Uni : Priti Patel, la ministre de l’Intérieur, dénonce le nombre “inacceptable” de migrants arrivant par la Manche depuis la France

Temps de lecture : 2 minutes

La Grande-Bretagne est préoccupée par la hausse “inacceptable” du nombre de petits bateaux traversant la Manche depuis la France et va agir pour renvoyer les migrants “illégaux”, a déclaré vendredi soir Chris Philp, un membre du gouvernement chargé de l’immigration.

Chris Philp, chargé de l’immigration au sein du gouvernement britannique, a fait part vendredi 7 août de la préoccupation de la Grande-Bretagne face à la hausse “inacceptable” du nombre de petits bateaux traversant la Manche depuis la France. Dans une tribune publiée par le journal The Telegraph, il explique aussi que son pays va agir pour renvoyer les migrants “illégaux”.

Chris Philp écrit qu’il va se rendre à Paris la semaine prochaine pour discuter de la question et que Londres attend de la France qu’elle empêche les migrants de prendre la mer.

La Grande-Bretagne doit aussi “intercepter” les migrants qui quittent la France et “renvoyer” ceux qui arrivent sur les côtes britanniques, ajoute-t-il. “Les Français doivent garantir que les migrants surpris en train d’essayer d’atteindre le Royaume-Uni par bateau ne peuvent pas récidiver”, déclare le membre du gouvernement britannique.

Les autorités françaises sont pleinement mobilisées

De son côté, le journal The Times a rapporté que des membres du gouvernement britannique qui demandent des mesures plus strictes de la part de Paris envisagent de bloquer les embarcations de migrants avant que celles-ci n’atteignent les eaux britanniques.

D’après la BBC, près de 4.000 personnes ont traversé la Manche cette année, à bord de plus de 300 petits bateaux.

Le ministère français de l’Intérieur a dit constater une recrudescence des tentatives de traversées en raison notamment de “conditions météorologiques favorables”. “Les autorités françaises sont pleinement mobilisées pour prévenir ces départs“, a-t-il écrit dans un courriel.

Trois opérations de mise à l’abri ont été menées au cours des trois dernières semaines, concernant plus d’un millier de migrants. (…) Des opérations de sauvetage en mer sont par ailleurs menées quotidiennement pour porter secours aux hommes, femmes et enfants qui tentent cette traversée au péril de leur vie“, ajoute-t-il.

Réagissant aux demandes d’amplification des mesures formulées par Londres, le ministère de l’Intérieur déclare que “de janvier à juillet 2020, les traversées empêchées et les interpellations de migrants ont été multipliées par plus de 5, par rapport à la même période en 2019“.