Royaume-Uni : Une directrice d’établissement scolaire dénonce les cours sur le privilège des Blancs

Katharine Birbalsingh, enseignante, fondatrice et directrice de l’école communautaire Michaela, a mis en garde contre les stratégies d’éducation qui pourraient exacerber le problème du racisme plutôt que de le résoudre. Elle a fait remarquer que le but de l’école était de donner aux enfants une bonne instruction. Elle a fustigé l’idée que les cours soient consacrés à enseigner aux enfants que les enfants blancs étaient les oppresseurs et que les enfants non blancs étaient des opprimés.

Mme Birbalsingh a expliqué à quel point il était préoccupant qu’une école au Royaume-Uni ait vu des enfants séparés en fonction de leur race afin de parler du privilège des Blancs. Elle a déclaré : “En fin de compte, nous devons nous demander quel est le but de l’éducation.” “Pourquoi envoyons-nous nos enfants à l’école ? L’école, je crois, sert à enseigner aux enfants en priorité les maths, l’anglais, l’histoire, la géographie, etc.” “Il ne devrait pas s’agir d’essayer de séparer les enfants en fonction de leur race.”

Dans cette école, on a séparé les enfants blancs des enfants non blancs. On parlait aux enfants blancs du privilège des Blancs et du fait qu’ils devaient se sentir mal à l’aise à cause de cela, et on faisait en sorte que les non-Blancs se sentent opprimés et que les enfants blancs soient les oppresseurs.

C’est inquiétant, je ne pense pas que ce soit un moyen d’arrêter le racisme, c’est au contraire un moyen de l’exacerber“.

Mme Birbalsingh s’est également inquiétée de savoir qui enseignait les questions de race dans les écoles. “Je pense que nous sommes allés trop loin jusqu’à ces dernières années où nous avons fait de la race une question plus problématique qu’elle ne l’était encore, disons, il y a 10 ans.”

Mme Birbalsingh a fait remarquer que la race était un sujet complexe que les professeurs de religion ne comprenaient pas nécessairement de manière optimale. La directrice de l’école a ajouté : “On part de l’a priori selon lequel que tous nos professeurs d’éducation religieuse sont très au fait des subtilités concernant la race.”

Express.