Russie : Deux combattants de MMA tchétchènes font l’éloge de la décapitation de Samuel Paty

Temps de lecture : < 1 minute

Deux sportifs tchétchènes, Zelim Imadaev et Albert Douraev, combattants en MMA, ont salué l’assassinat du professeur français décapité. Imadaev allant jusqu’à qualifier Abdullakh Anzorov de héros. Le fait est relevé par un journaliste sportif russe, Alexander Lyutikov.

Imadaev et Anzorov sont tous deux nés dans la république tchétchène, à majorité musulmane, de Russie.

“Ces déclarations ont été diffusées sur Instagram et sont censées disparaître bientôt, c’est pourquoi j’ai décidé de les archiver ici“, a écrit Lyutikov.

Imadaev, 25 ans, a enregistré trois défaites en tant que combattant de l’UFC. Douraev, 31 ans, est un ancien champion poids welter et poids moyen de l’organisation tchétchène Absolute Championship Akhmat (ACA) qui devrait entrer à l’UFC cette année.

Le site web de l’UFC a restreint l’accès au profil d’Imadaev alors que les profils d’autres combattants tchétchènes sont toujours accessibles au public.

The Moskow Times 

3 Commentaires

    • C’est encore plus compliqué que ça.
      Les Tchétchènes sont un peuple particulier, avec une organisation clanique et des coutumes bien ancrées.
      D’une loyauté absolue entre eux, un Tchétchène prendra automatiquement parti d’un autre Tchétchène, même si ce dernier est en tort.

Les commentaires sont fermés.