Russie : Poutine veut lancer une vaccination de masse dès la semaine prochaine, 100.000 personnes auraient déjà reçu le Spoutnik V

Tout serait prêt en Russie pour lancer dès la semaine prochaine la vaccination de l’ensemble de la population contre le Covid-19. Le vaccin russe Spoutnik V n’attend plus que les volontaires. Le nombre de réticents est cependant très élevé.

Le président russe a chargé la vice-Première ministre Tatiana Golikova de lancer la campagne de vaccination contre la Covid-19 de tous les citoyens le souhaitant dès la fin de la semaine prochaine. Vladimir Poutine a précisé que l’industrie et les réseaux de santé étaient prêts. L’accès au Spoutnik V sera gratuit.

“Assurer la vaccination des citoyens de Russie contre le coronavirus est la priorité absolue des autorités”, a confirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, précisant que la production nationale de doses de vaccin couvrirait les besoins de la population.

“100 000 personnes ont déjà reçu le vaccin russe Spoutnik V”, a déclaré pour sa part le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko, lors de sa présentation du produit en préambule de la session extraordinaire de l’ONU consacrée au Covid-19 les 3 et 4 décembre.

Les données recueillies lors des essais témoignent d’une réaction immunitaire chez les patients. Le Spoutnik V sera distribué dans toutes les régions de Russie pour une vaccination de masse imminente.”

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a assuré que la capitale russe se préparait activement à la campagne de vaccination. Trois cents postes de vaccination attendent les Moscovites, qui devront au préalable s’inscrire sur Internet.

Les pouvoirs publics, l’industrie et les institutions médicales russes semblent mettre les bouchées doubles pour que “le premier vaccin enregistré au niveau mondial” soit aussi parmi les premiers à être administré à l’échelle de tout un pays. Si “les membres des élites russes se sont déjà fait vacciner les yeux fermés en grand nombre”, la population nourrit encore des réserves.

73 % de sceptiques en octobre

Selon les chiffres du Centre russe d’étude de l’opinion publique, fin août, juste après l’annonce de la validation de Spoutnik V, seules 40 % des personnes interrogées envisageaient de se faire vacciner. Les autres temporisaient, demandaient à voir, “ne souhaitaient pas jouer les pionniers”.

En octobre, selon une enquête du parti au pouvoir, Russie unie, les chiffres indiquaient une évolution significative dans le sens du scepticisme : 73 % des personnes n’étaient pas disposées à se faire vacciner. Des données plus récentes font pour l’heure défaut, alors que les Russes peuvent désormais disposer non plus d’un, mais de trois vaccins produits chez eux.

Moskovski Komsomolet