Russie : Un clip de propagande tourné en ridicule, la « superbe femme russe » était en réalité une Ukrainienne opposée à Poutine

Dans une vidéo de propagande russe, des internautes ont repéré une faille : le visage choisi pour illustrer la beauté de la femme russe est en fait celui d’une Ukrainienne. Pour dénoncer cette usurpation, la jeune femme a relayé une vidéo parodique du clip russe. « L’Obs » vous propose de comparer les deux versions.

Partagée par des comptes d’ambassades sur les réseaux sociaux, la vidéo prorusse est si caricaturale qu’elle ne pouvait rester longtemps inaperçue. Ce buzz inopiné a permis aux internautes de reconnaître en la « femme russe superbe » une figurante d’un clip de la chanteuse ukrainienne Angy Kreyda. Et si elle a un temps vécu en Russie, Sonya Kapitonova est bel et bien Ukrainienne.

Le visage de l’Ukrainienne Sonya Kapitonova a été récupéré sur une plateforme de partage d’images libres de droits.

« Une nourriture délicieuse, des femmes superbes : c’est la Russie », commente la voix off d’une vidéo de propagande diffusée sur les réseaux sociaux par des ambassades russes. Seulement voilà, le visage choisi pour illustrer la beauté de la femme russe est en fait celui… d’une Ukrainienne, Sonya Kapitonova.

Pour dénoncer cette usurpation, la jeune femme a décidé de relayer une parodie du clip russe qui retourne un à un tous les arguments présentés, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo ci-dessous.

La photo récupérée dans une banque d’images

Son visage a été récupéré sur une plateforme d’images libres de droits, comme elle l’a expliqué à « Libération » : Les images utilisées « ont été prises en 2020 à Moscou. Nous tournions pour un studio de yoga et j’ai signé un papier autorisant la photographe à les utiliser. Mais la photographe a vendu les images à une banque d’images et elles se sont retrouvées sur des sites complètement différents ».

La jeune femme de 27 ans précise qu’elle n’a jamais soutenu la politique russe et que son père « combat » actuellement l’armée de Vladimir Poutine.

Plus étonnant encore, cette même séquence a également été utilisée il y a quelques semaines un clip musical de dénonciation du conflit où une chanteuse lance un sortilège aux “ennemis russes”.