Saint-Brieuc (22) : Mobilisation pour Darly Missamou, éducateur de foot et médiateur social congolais (MàJ)

Un nouveau rassemblement réunit ce samedi 15 mai une centaine de défenseurs de Darly Missamou devant la préfecture de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Ce jeune Congolais, impliqué dans la vie associative, est en effet menacé d’expulsion.

Une lettre ouverte va être adressée au président de la République. Elle a été lue par Christian Provost, membre historique du Cercle et conseiller départemental, en présence d’élus de Saint-Brieuc et d’Annie Le Houérou, sénatrice.

Ouest France


09/05/2021

Samedi 8 mai, vers midi, une centaine de personnes s’est rassemblée à Saint-Brieuc, au stade de la Ville-Oger, afin de soutenir Darly Missamou, un jeune congolais [sans] titre de séjour. Une nouvelle manifestation de soutien est organisée, samedi 15 mai, à midi, place du Général-de-Gaulle.

Une obligation de quitter le territoire
Ce titre vient de lui être refusé et son avocat a précisé qu’à ce refus s’ajoute une obligation de quitter le territoire français (OQTF) […]. L’avocat de Darly va intenter un recours car Darly dit ne jamais avoir reçu ce courrier lui intimant l’obligation de quitter le territoire.

Ouest France


09/04/2021

« Tous les gamins du secteur le connaissent et il participe à l’apaisement de ce quartier. C’est une richesse d’avoir une telle personne, car il fait de la médiation sociale, on lui confie nos enfants, c’est un citoyen exemplaire, mais hélas, pas français ! » témoignent tous les acteurs du quartier…

Ouest France


19/12/2020

Depuis son arrivée de la République du Congo, il y a cinq ans, Darly Missamou, 26 ans, encadre les jeunes footballeurs de l’association Le Cercle, à Saint-Brieuc […]. Le jeune homme fait alors une demande de titre de séjour, assortie d’une promesse d’embauche du Cercle […].

Début septembre, sans nouvelle des services préfectoraux, l’association lance tout de même la procédure de recrutement, car la formation démarre […]. Mais les semaines et les mois passent et malgré les relances, la réponse n’arrive toujours pas […]. Faute de papiers, le jeune homme doit abandonner sa formation, son contrat d’apprentissage ne peut être signé […].

Un club de foot ne peut pas fonctionner sans des bénévoles comme Darly, insiste également Vincent Bertin, administrateur du Cercle. Nous demandons un juste retour de l’engagement de l’association et la reconnaissance de l’utilité sociale de Darly. La préfecture est contente de nous trouver quand il faut faire de la cohésion sociale dans le quartier […].

Ouest France