Saint-Ouen (93) : Un propriétaire reçoit une facture de 100.000€ d’eau, après 4 ans de squat de son immeuble, Veolia dit étudier « un geste commercial »

Un propriétaire âgé de 86 ans a reçu une facture de Veolia de près de 100.000€ pour la consommation d’eau de son bâtiment. Problème, son immeuble était squatté et il lui a fallu 4 ans et de longues procédures pour déloger les squatteurs. Aujourd’hui la note d’eau est plus que salée…

Une ardoise à 100 000 euros, en impayés d’eau, laissée par des squatteurs. Cette calamité, subie actuellement par Selim (son prénom ainsi que celui de son fils ont été modifiés à leur demande, par peur d’éventuelles « représailles »), le propriétaire d’un immeuble de Saint-Ouen squatté pendant au moins quatre ans, de mémoire d’avocats spécialisés en droit de l’immobilier, c’est inédit.

Depuis 2009, que je fais ce métier, je n’ai jamais vu ça », siffle Me Raphaël Richemond. « Je n’ai jamais eu à traiter un litige pareil, car les factures d’eau laissées par les squatteurs dépassent rarement les 300 euros. » Une goutte d’eau dans l’océan de pertes cumulées par les propriétaires de bien squattés. « Quand ils obtiennent enfin l’expulsion, mes clients sont si heureux qu’ils ne me parlent même pas des impayés d’eau ou d’électricité », abonde Me Romain Rossi-Landi, un autre avocat.