Saint-Sébastien-sur-Loire (44) : 200 personnes à la marche blanche en hommage à Nadir Marouf, assassiné chez lui

Temps de lecture : < 1 minute

Il aimait “sa famille, ses amis, les bêtises, la musique et Netflix“. Sur des pancartes, ses amis ont tenu à rappeler qui était Nadir, ce jeune de 18 ans retrouvé mort chez lui le dimanche 9 août. Il était “drôle, généreux, aimant et poli“. Dans un dernier hommage, près de 200 personnes se sont rassemblées ce dimanche 16 août pour marcher, vêtues de blanc, depuis la place de l’église jusqu’au domicile familial.

Les pancartes que tenaient les proches de Nadir ont été déposées devant l'entrée de la maison.

C’est là que le corps du jeune homme a été découvert dimanche dernier, allongé sur un lit, bâillonné, les poignets et les chevilles attachés avec du ruban adhésif. L’autopsie a établi que Nadir Marouf était mort asphyxié. Aparemment sans histoire, le garçon était inconnu des services de police. La brigade criminelle de l’antenne de police judiciaire de Nantes a été saisie.

Pendant la marche blanche, sa famille et ses amis n’ont pas souhaité prendre la parole. L’hommage s’est conclu par un lâcher de ballons devant le domicile de la famille.

France3


 

2 Commentaires

  1. Tout le monde se souvient qu’il était jôntil, personne ne semble s’interroger sur cette mort peu banale, bâillonné, ligoté, étouffé, euh.. normal?

    Personne ne retrouvera jamais la came, Nadir emporte le secret dans son cercueil plombé pour la soute. Bon vent, Nadir.

  2. Ben mince alors, qui c’est qui va monter les courses aux aveugles et faire traverser la rue aux petites vieilles (ou l’inverse) maintenant?

    Quelle perte …

Les commentaires sont fermés.