Sarthe : Comme Samba, Ousmane ou Mohamed, des dizaines de «jeunes majeurs étrangers» menacés d’expulsion

Plusieurs associations sarthoises veulent mettre en lumière “les maltraitances administratives envers les jeunes d’origine étrangère

Des situations comme celles de Sadio Traoré, un apprenti maçon guinéen en contrat en Sarthe, mais menacé d’expulsion, ou celle d’Ousmane Keyra […].

Des dizaines de jeunes majeurs étrangers sont menacés par une obligation de quitter le territoire français, en Sarthe, selon les associations. “La préfecture estime que les documents d’état civil présentés ne sont pas conformes et considèrent qu’ils sont faux, donc que ces jeunes ne prouvent pas leur identité”, détaille Bernard Lebrun, porte-parole du Réseau éducation sans frontières en Sarthe. Résultat : la préfecture ne leur délivre pas de titre de séjour et ils doivent quitter la France. “Une absurdité administrative”, selon Bernard Lebrun […].

Interrompus en pleine formation

Souvent, ces jeunes adultes reçoivent une obligation de quitter le territoire alors qu’ils sont en formation professionnelle. C’est le cas de Mohammed, un élève en CAP charpente […].

Sans titre de séjour, ils ne peuvent plus travailler. “Beaucoup sont formés dans la restauration, l’hôtellerie, les métier du bâtiment, la boucherie ou encore la boulangerie. Ils ont un CDI. Ils l’apportent à la préfecture qui n’en veut pas !” s’emporte Dominique Levillain, enseignante dans un lycée professionnel sarthois. Pour aider ses élèves, l’enseignante mobilise tout son réseau d’association, mais elle est inquiète pour les autres : “Il y a certainement plein de mineurs qui arrivent et qui sont immédiatement rejetés sans qu’on le sache.”

France Bleu