Sathonay-Camp (69) : Des antifas harcèlent une chirurgien-dentiste en raison de ses tatouages (Màj: la jeune femme a été licenciée, avec effet immédiat)

Temps de lecture : 2 minutes

Addendum du 14 octobre 2020

Ce sont les antifas de Lyon qui ont dénoncé la jeune femme, affichant son nom et ses tatouages dans la ville. La jeune femme a porté plainte pour diffamation. Elle a fermé au public son compte Instagram. De même, la page Doctolib qui permettait de prendre rendez-vous en ligne a été supprimée.

Une enquête ouverte

Le groupe Labelia, propriétaire du cabinet où elle travaillait depuis plus d’un an, l’a convoquée « pour comprendre précisément le contexte dans lequel ses tatouages ont été réalisés et la signification qu’elle leur attribue ». Face à ses explications, le groupe a décidé de la licencier « avec effet immédiat ». Labelia, qui possède trois cabinets dans le département, a aussi porté plainte « pour identifier les auteurs de cette campagne de dénigrement », selon leur communiqué.

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour les chefs « d’atteinte à la vie privée en vue de troubler la tranquillité d’autrui » et « provocation à la haine raciale », visant lui aussi les deux extrêmes de la polémique.

Le Parisien

13 octobre 2020

Ce mardi matin, le Groupe Antifa de Lyon a dévoilé son opération visant à discréditer une dentiste basée à Sathonay-Camp.

Dans la petite commune de la Métropole de Lyon ont été placardées des affichettes où l’on peut lire “la dentiste de votre quartier est une nazie“, un texte accompagné de photos de la jeune femme et de ses tatouages retrouvés sur son compte Instagram, aujourd’hui privé.

On peut toutefois voir dans sa description publique la mention “88 girl”. Or le chiffre 8 correspond à la 8e lettre de l’alphabet, H, et 88 est ainsi répandu chez les néo-nazis puisqu’il signifie HH, pour “Heil Hitler”.

Parmi les photos récupérées par ses détracteurs, on découvre notamment une bouteille de Zyklon B ou, dans son cou, le sigle de la 3e division SS Totenkopf.

Le Groupe Antifa Lyon appelle désormais au boycott de sa clinique dentaire. […]

Les accusations sont graves et circulent depuis ce mardi matin sur les réseaux sociaux. Le groupe Antifa Lyon, qui se dit antifasciste autonome et révolutionnaire, dénonce, sur son site et sa page Facebook, les agissements d’une dentiste qui exerce à Sathonay-Camp au sein du centre dentaire Labelia.

Selon les Antifa, « celle-ci arbore de nombreux tatouages faisant référence aux heures les plus sombres du fascisme en Europe. On peut donc voir sur ses réseaux sociaux personnels, l’insigne allemand des Totenkopf (division chargée du système concentrationnaire nazie) ou encore une référence au zyklon B, poison utilisé dans ces mêmes camps ». Ils expliquent qu’elle ferait partie du réseau « Blood and honour », nostalgique du IIIe Reich.

Discussion avec la salariée

Le groupe Antifa a également collé des affiches sur la clinique où exerce la dentiste et distribué des tracts dans les boîtes aux lettres pour la dénoncer. Son nom et ses photos sont donc visibles partout, en ligne comme sur papier.

« Je n’ai aucun commentaire à faire. Nous avons bien sûr déposé plainte car un tel lynchage, c’est terrible. Nous allons également avoir une discussion avec la salariée en question », réagit Quentin Bergot, fondateur des centres dentaires Labelia, qui a lui-même pris connaissance de ces événements ce mardi 13 octobre au matin.

Lyon Mag & Le Progrès

9 Commentaires

  1. Encore une pauvre immigrée (une véritable “chance pour la France” en raison de ses qualifications professionnelles), victime du harcèlement et de l’intolérance de certains Français de Souche nauséabonds.

  2. Ils sont pire que tout!!

    Ils n’ont rien d’autre à faire ces gens là que de vérifier si les tatouages qu’ils voient conviennent à leur idéologie ?

  3. des méthodes de sales fdp communistes…mais pour le bien de l’humanité, c’est l’intention qui compte.

  4. Au moins cette fille a une tête et sert la société en tant que médecin
    Ces antifas ne sont que des debiles décérébrés
    Le gauchisme etant une maladie mentale

    De toute façon quand on analyse objectivement la situation on ne peut qu etre d extreme droite

Les commentaires sont fermés.