Sciences Po : Des étudiants veulent créer un cours sur «l’intersectionnalité raciale, la théorie critique de la race et la pensée décoloniale»

C’est une polémique dont Sciences Po Paris se serait bien passé. Ce jeudi 3 décembre, l’UNI (Union nationale inter-universitaire), organisation étudiante de droite, a révélé une partie des revendications publiées sur Instagram par le collectif «BeingBlackatSciencesPo», un groupe dont le but est de permettre «aux étudiants noirs» de débattre en toute sécurité.

Dans une série de publications photo, le collectif réclame notamment la création de modules obligatoires pour les étudiants «à propos de l’intersectionnalité raciale, la théorie critique de la race et la pensée décoloniale».

L’objectif de ce groupe d’étudiants? Permettre aux jeunes «racisés» (les étudiants non-blancs, ndlr.) de se sentir «en sécurité sur le campus» de Sciences Po Paris en obligeant tous les élèves à suivre ces modules. Des cours qui donneraient la possibilité, selon eux, «aux étudiants non-racisés (ceux qui sont Blancs, ndlr.) qui continuent de perpétuer le racisme au sein de l’institution (…) de se rendre compte de leur attitude raciste». Le collectif ajoute que «ce module permettrait aux étudiants de comprendre la portée du colonialisme dans le curriculum, et d’analyser d’un œil critique le biais que cela pose dans l’éducation que nous recevons à Sciences Po». […]

Le Figaro