Selon, l’OMS aucun mort lié au variant Omicron n’aurait été recensé jusqu’ici

Le nombre de cas de contamination au Covid-19, par le nouveau variant Omicron, augmente. Néanmoins, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), n’a, à ce stade, pas été informée d’un décès lié à ce variant, selon un porte-parole de l’organisation, à Genève.

Alors que la liste des pays touchés par des cas de contamination au Covid-19, par le nouveau variant Omicron, augmente, plus d’une semaine après la détection du premier cas, Christian Lindmeier, un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à Genève, a affirmé, vendredi 3 décembre 2021, qu’à ce stade l’organisation n’aurait « pas été informée », d’éventuels décès liés à ce variant.

De plus en plus de tests effectués pour détecter ce variant

De plus en plus de pays effectuant des tests pour détecter ce variant, « nous aurons plus de cas, plus d’informations et – bien que j’espère que non – possiblement des morts », a-t-il souligné.

Classé inquiétant par l’OMS, ce variant a d’abord été détecté en Afrique australe. Depuis que les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté l’OMS le 24 novembre, des infections par Omicron ont été constatées dans au moins 38 pays dans le monde.

Le variant est désormais répandu dans les six régions de l’OMS, a aussi fait savoir la responsable technique de l’organisation pour le Covid-19, Maria Van Kerkhove, durant le même point de presse vendredi.

Huit cas confirmés en France

Omicron se propage également en France. Douze cas, ont été confirmés en France, selon les autorités sanitaires selon le dernier bilan, vendredi 3 décembre.

Les premières personnes infectées ont été identifiées à La Réunion, en Île-de-France, dans le Haut-Rhin et en Vendée. Les territoires suivants sont également désormais concernés : l’Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Pays de la Loire et Région Grand Est.

En Ile-de-France, un homme d’une cinquantaine d’années non vacciné a été testé positif à son arrivée du Nigeria. Dans le Haut-Rhin, c’est une femme vaccinée, revenant d’Afrique du Sud. En Vendée, il s’agit d’une femme rentrant également d’Afrique du Sud, vaccinée en juin, et ne présentant pas de symptômes.

Un nouveau Conseil de défense sanitaire aura lieu lundi pour « voir s’il y a lieu de prendre des mesures complémentaires », a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Ouest France