Selon une étude, le niveau de vitamine D des mères pendant la grossesse est corrélé au QI de leurs enfants

Temps de lecture : 2 minutes

Des niveaux plus élevés de vitamine D pendant la grossesse seraient associés à des scores de QI plus élevés pendant l’enfance. 

Encore un nouvel atout de la vitamine D. Pendant la grossesse, elle est transmise au bébé in utero et aide à réguler le développement du cerveau. Une étude publiée dans The Journal of Nutrition a montré que les niveaux de vitamine D des mères pendant la grossesse étaient également associés au QI de leurs enfants. 

Par ailleurs, cette étude a identifié des niveaux significativement plus faibles de taux de vitamine D chez les femmes enceintes noires. Melissa Melough, auteure principale de l’étude et chercheuse scientifique au Département de la santé, du comportement et du développement de l’enfant du Seattle Children’s Research Institute, affirme que la carence en vitamine D s’avère courante dans la population générale ainsi que chez les femmes enceintes. 

Elle précise que les femmes noires sont davantage à risque. “Le pigment de mélanine protège la peau contre les dommages du soleil, mais en bloquant les rayons UV, la mélanine réduit également la production de vitamine D dans la peau. Pour cette raison, nous n’avons pas été surpris de voir des taux élevés de carence en vitamine D chez les femmes enceintes noires dans notre étude. Même si de nombreuses femmes enceintes prennent une vitamine prénatale, cela peut ne pas corriger une carence en vitamine D existante“, a déclaré la chercheuse. 

Jusqu’à 80% des femmes enceintes noires aux États-Unis pourraient être carencées en vitamine D. En Suède, 90 % des mères somaliennes présentent une grave carence en vitamine D, car le manque de soleil conduit à l’autisme. 33% des mères n’ont aucune vitamine D.

J’espère que notre travail sensibilisera davantage à ce problème, montrera les implications à long terme de la vitamine D prénatale pour l’enfant et son développement neurocognitif, et soulignera qu’il existe certains groupes auxquels les prestataires devraient accorder une plus grande attention. Les niveaux de vitamine D ne sont généralement pas recommandés, mais je pense que les prestataires de soins de santé devraient rechercher ceux qui sont plus à risque, y compris les femmes noires“, recommande Melissa Melough.

Combler les carences

Parmi les femmes qui ont participé à cette étude, environ 46% des mères avaient une carence en vitamine D pendant leur grossesse. Après avoir contrôlé plusieurs autres facteurs liés au QI, des niveaux plus élevés de vitamine D pendant la grossesse étaient associés à un QI plus élevé chez les enfants âgés de 4 à 6 ans. Bien que cette étude d’observation ne puisse pas prouver la causalité, la scientifique pense que ces découvertes justifient des recherches supplémentaires.

La carence en vitamine D est assez répandue. La bonne nouvelle est qu’il existe une solution relativement simple. Il peut être difficile d’obtenir une quantité adéquate de vitamine D par le biais d’un régime alimentaire, et tout le monde ne peut pas compenser cet écart par l’exposition au soleil, donc une bonne solution est de prendre un supplément“, recommande l’auteure.

L’apport quotidien recommandé en vitamine D est de 600 unités internationales (UI). Pour l’avenir, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les niveaux optimaux de vitamine D pendant la grossesse.

Medical Xpress & Research Gate

4 Commentaires

  1. Hypothèse intéressante qui propose une explication théorique du phénomène constaté de façon empirique depuis… un certain nombre d’années ^^

  2. . “Le pigment de mélanine protège la peau contre les dommages du soleil, mais en bloquant les rayons UV, la mélanine réduit également la production de vitamine D dans la peau. Pour cette raison, nous n’avons pas été surpris de voir des taux élevés de carence en vitamine D chez les femmes enceintes noires dans notre étude. Même si de nombreuses femmes enceintes prennent une vitamine prénatale, cela peut ne pas corriger une carence en vitamine D existante“

    Shieet! https://uploads.disquscdn.com/images/b97194275b932c3dffa1b3d9121667f618ccbb2d67dee2793d3d974dd746ca7a.png

  3. Cette vitamine est connue pour aider à fixer le phosphore, alors rendu chez Melissa Melough, phosphore=phosphorescent=lumière=brillant, voilà comment qu’on fait une parfaite étude à la bougnoule.

    C’était pas déjà elle (ou son cousin) quand ils avaient mis la mélatonine à la mode? Ça faisait rajeunir la mélatonine, au début des années 90.
    Si si, quand on a découvert que les bébés en avaient plein, puis que ça baissait à force, y en a qui se sont dit qu’en en bouffant plein, peut-être que jeunesse reviendrait, qui sait?

Les commentaires sont fermés.