Côte d’Ivoire : Lutte contre la criminalité, la police à la recherche de nouvelles stratégies

Cérémonie d’ouverture du séminaire bilan de la Police Nationale

Yamoussoukro le 11 février 2021. La police nationale a procédé ce jeudi, à Yamoussoukro, à l`ouverture de son séminaire bilan prévu se tenir jusqu`au 13 février en présence du ministre de l`intérieur et de la sécurité

Yamoussoukro – Les services de la police nationale de Côte d’Ivoire réfléchissent depuis jeudi 11 février 2021 à Yamoussoukro sur les nouvelles stratégies efficaces de prévention et de répression de la criminalité.

Ces travaux qui enregistrent l’accompagnement financier de partenaires au développement tels le PNUD et la JIKA (agence japonaise de coopération internationale) s’inscrivent dans le cadre du traditionnel séminaire de réflexion des services de la police nationale.

Ils vont également porter sur la poursuite de la redynamisation de la collaboration police judiciaire-police scientifique, la redynamisation de l’unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée et la poursuite du maillage du territoire par les unités opérationnelles.

Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Gl Diomandé Vagondo qui a ouvert la rencontre, ce séminaire qui au fil des ans est devenu un rendez-vous incontournable est « la preuve de la forte volonté de la direction générale de la police nationale de rechercher les voies et moyens pour une amélioration constante de l’offre de service de notre police au profit des populations ».

Le séminaire a pour objectif de faire l’évaluation de toutes les activités réalisées tout au long de l’année écoulée, examiner les questions prioritaires et définir un plan stratégique en vue de la professionnalisation et l’efficacité de la police.

En attendant les conclusions des travaux le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a félicité ses hommes pour la bonne sécurisation de la présidentielle du 31 octobre 2020 et les a invités au même « professionnalisme » à l’occasion des législatives prévues le 6 mars prochain.

« Nous avons pris des dispositions en nous inspirant de ce qui s’est passé pour que ces législatives se passent dans d’excellentes conditions. Sur le plan sécuritaire tout a été pris en compte », a-t-il rassuré les populations ivoiriennes.

News Abidjan