Suède : H&M accusé de discrimination raciale

En Suède, H&M fait l’objet d’une enquête suite à un reportage montrant une femme victime de discrimination dans l’un de ses magasins. La marque est accusée de racisme.

Cette enquête est menée par l’Ombudsman suédois pour l’égalité (DO). Le quotidien Aftonblade a publié en novembre dernier un reportage comprenant les images d’une caméra cachée. Ce reportage montre une femme étrangère à qui l’entreprise suédoise avait refusé d’échanger des articles achetés sans reçu alors que cette possibilité avait été offerte au reporter de ce quotidien de nationalité suédoise.

Se défendant, H&M a déclaré que sa politique l’autorisait à échanger des articles sans reçu tant que le modèle est toujours disponible dans son magasin. Sur sa page Facebook, la marque a dénoncé toutes les formes de racisme et de discrimination, mais elle s’est refusé à tout commentaire quant aux séquences vidéo.

Se basant sur ce reportage, DO a décidé de mener une enquête sur ces faits. Cette enquête vise « à déterminer s’il y a eu violation de l’interdiction de discrimination dont l’entreprise est responsable », indique-t-il dans un communiqué.

Mercredi, une porte-parole de H&M a fait savoir que la société enquêtait sur ce qu’il s’était passé. « Il va de soi que tous les clients doivent être traités de la même manière et nous prenons ce type d’accusations très au sérieux », a-t-elle déclaré, ajoutant que la marque répondrait aux questions de l’Ombudsman d’ici le 22 décembre. Si les faits s’avèrent justes et vérifiés, l’affaire pourrait être portée devant les tribunaux.

Aftonbladet