Suède : Le nouveau Parti Arabe Suédois dément les projets d'”arabisation” du pays scandinave

Temps de lecture : < 1 minute

Le nouveau parti arabe suédois, créé pour défendre les droits de la population arabe du pays, s’est engagé à aider l’intégration “et à protéger les droits des Arabes” tout en rejetant toute prétention à “arabiser la Suède”.

Selon son site web, le parti assume une “orientation socialiste avec certains éléments capitalistes” tout en soulignant qu’il s’agit d’un “parti laïque et qu’aucun symbole ou vêtement religieux n’est autorisé pour les représentants du parti”.

Actuellement, ses objectifs déclarés sont de combattre “l’exclusion, l’anxiété face à l’avenir, la division et le manque de sens de la communauté“, tout en réduisant “la criminalité et le chômage au sein de ce même groupe“.

Il devrait publier un manifeste détaillé en septembre, mais, dans l’intervalle, il a défini plusieurs conditions d’adhésion, notamment : être d’origine arabe et avoir au moins un parent de plusieurs générations, avoir fait des études supérieures en Suède et avoir un casier judiciaire vierge.

Cependant, au moins un membre du parti et point de contact, un homme de 33 ans basé à Malmö, a été condamné en 2017 pour menaces illégales et harcèlement, bien que le parti conteste la gravité de ces crimes.

Pour éviter toute discrimination systémique, la Suède ne conserve pas de chiffres démographiques en fonction de l’appartenance ethnique, mais il y avait 155.000 arabophones en Suède au début de la décennie, soit environ 1,5 % de la population totale.

La migration vers le pays a augmenté de façon spectaculaire au cours de la décennie écoulée, avec 163.000 demandeurs d’asile, principalement du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, arrivés rien qu’en 2015.

Un recensement doit être effectué en 2021, ce qui pourrait permettre de mieux comprendre l’importance et l’influence potentielle que le nouveau parti arabe pourrait espérer exercer sur la politique publique suédoise dans les années à venir.

Arabiska Partiet

1 Commentaire

  1. “rejetant toute prétention à “arabiser la Suède”.”

    Lol, un “Parti Arabe Suédois”, qui n’aurait donc pas, selon ses dirigeants et les journalopes, l’ambition de favoriser la promotion puis la domination des arabes au sein de la société suédoise qu’ils parasitent ? Mais alors, à quoi diable ce parti pourrait-il servir ?

    “et à protéger les droits des Arabes”

    Il y a la Constitution suédoise pour ça, sales parasites de merde.

Les commentaires sont fermés.