Suède : Les autorités déconseillent aux moins de 30 ans de se faire injecter le Nuvaxovid, un vaccin pourtant approuvé par l’UE

Le Nuvaxovid, un vaccin contre la Covid-19 approuvé par l’Union européenne, ne devrait pas être administré aux personnes âgées de 30 ans ou moins en raison des risques accrus qu’il présente pour la santé, a annoncé mardi l’Agence de santé publique de Suède.

Le Nuvaxovid était le cinquième vaccin Covid-19 à être approuvé par l’UE. Après avoir approuvé le vaccin pour les personnes âgées de 18 ans et plus dans un premier temps, l’Agence de santé publique a annoncé mardi (2 novembre) que le vaccin présentait un danger pour les personnes âgées de 30 ans et moins car il augmente le risque d’inflammation du muscle cardiaque et de péricardite, même si le risque reste « très faible ».

Nous suivons la situation de près et attendons davantage de données. Mais toute personne plus jeune qui a récemment reçu le vaccin Nuvaxovid ne doit pas s’inquiéter. Le risque est très faible et vous pouvez recevoir un autre vaccin pour la prochaine dose », a déclaré Sören Andersson, chef de l’unité chargée du programme de vaccination, dans une déclaration publiée sur le site web de l’agence sanitaire.

Un flacon de Nuvaxovid, le vaccin contre la Covid-19 de Novavax

Cependant, le vaccin n’a pas encore été largement utilisé en Suède, le nombre total de doses administrées atteignant environ 7.000, a précisé l’agence.

La Suède avait déjà suspendu l’administration d’autres vaccins contre la Covid-19.

Alors qu’elle a décidé de n’administrer le vaccin Spikevax de Moderna qu’aux personnes nées à partir de 1991, elle a décidé, pour l’instant, de suspendre complètement l’administration du vaccin d’AstraZeneca.

Et ce même si l’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé de continuer à administrer le vaccin pour les personnes âgées de plus de 65 ans, car des effets secondaires tels que des caillots sanguins combinés à un faible taux de plaquettes ou des saignements n’ont été constatés que chez les personnes de moins de 65 ans.

Depuis le début de l’année 2022, l’Agence recommande que le vaccin Moderna ne soit pas utilisé sur les personnes de moins de 30 ans, qui devraient plutôt se voir administrer le vaccin Pfizer.

L’annonce de la Suède intervient alors que la Commission européenne reste discrète sur la manière dont elle a conclu les contrats d’achat des vaccins Covid-19 durant la pandémie, alors que les liens présumés entre la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et le PDG de Pfizer Albert Bourla sont questionnés.

En outre, le 14 octobre, le Parquet européen (EPPO) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’achat de vaccins par l’exécutif européen pendant la pandémie.

Euractiv