Suisse : “Cachez ce buste raciste que je ne saurais voir”

Carl Vogt n’est plus en odeur de sainteté pour un collectif qui a lancé il y a un an une pétition pour renommer le bâtiment universitaire qui porte son nom et demander à la ville de supprimer son buste qui trône devant l’entrée d’Uni Bastions.

L’ancien politique et scientifique est vilipendé à cause de ces écrits racistes et misogynes. Il estimait notamment que la race blanche était supérieure à la race noire, et même aux femmes. Pour Aline Chapuis, membre de la CUAE: «C’est un scientifique du racisme. Il a émis des théories selon lesquelles les personnes noires étaient comparables sur le plan intellectuel aux primates.»

Mais par rapport au contexte de l’époque, que faut-il en penser? «On ne parle pas de Carl Vogt comme recteur ou scientifique, mais en tant que raciste. Avoir ce buste dans l’espace public légitime les violences envers les personnes noires, ajoute-t-elle. On n’est pas en train de réécrire l’histoire ni de la censurer». La jeune femme assure que si l’UNIGE ne change pas de position, le combat continuera.

Léman Bleu