Suisse : Hausse des attaques contre les centres d’asile et leur personnel

Les centres d’asile et leur personnel font toujours plus l’objet de menaces anonymes et d’attaques. Les dégâts matériels se montent à plusieurs millions de francs, indique mardi le Secrétariat d’État aux migrations, précisant que toutes les structures régionales sont concernées.

A Bâle, les attaques commises par des groupes anonymes ont atteint “un niveau inquiétant jamais connu auparavant”, relate le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM). Une collaboratrice et sa famille y ont même été victimes d’actes criminels graves.

Le SEM condamne fermement ces actes de violence, qui ont été dénoncés aux autorités de poursuite pénale. L’Office fédéral de la police mène des investigations, sur mandat du Ministère public de la Confédération, en collaboration avec les corps de police des cantons concernés.

Vandalisme

Des actes de vandalisme ont également été opérés dans les centres d’asile de Chevrilles (FR) et Kapellen (BE). Les dégâts matériels s’élèvent à deux millions de francs pour ces deux établissements. Les installations de sociétés privées travaillant pour le SEM ont aussi été la cible de plusieurs attaques à motivation politique.

Des groupes anonymes dénoncent la politique suisse d’asile “inhumaine” et qualifient de “camps de réfugiés” les centres d’asile, poursuit le SEM qui se dit cependant ouvert aux critiques constructives.

Des mesures ont été prises pour protéger les installations des actes de vandalisme. Et le SEM de rappeler que les réparations sont faites aux frais des contribuables. Le SEM souligne encore rester fidèle à son mandat et mener des procédures d’asile rapides et équitables. Une mission pour laquelle il dit bénéficier d’un large soutien de la population.

RTS