Suisse : Un détecteur de discours haineux voit le jour sur le web

Depuis mardi, des volontaires peuvent agir contre les commentaires haineux sur les réseaux sociaux. Un algorithme a été créé pour reconnaître ce genre de publications par les membres de la communauté de cette nouvelle plateforme, lancée par Alliance F, une faîtière d’associations de femmes.

Les femmes sont touchées de manière disproportionnée par les commentaires haineux, écrit l’organisation dans un communiqué mardi. Elle lance la nouvelle plateforme “Stop Hate Speech” afin de faire d’internet un espace sans violence, grâce à l’aide de volontaires.

À cette fin, environ 600 bénévoles ont créé un algorithme nommé “Bot Dog” capable de détecter les commentaires haineux sur internet. Une fois les commentaires détectés, l’algorithme peut alerter la communauté, explique le site web de la plateforme.

Les bénévoles peuvent ensuite intervenir dans les discussions émaillées de commentaires haineux et les ramener à un niveau plus objectif.

L’Alliance F attend de l’interaction entre la technologie et la société civile qu’elle apporte une réponse locale à l’hostilité et aux insultes en ligne. L’EPFZ et l’Université de Zurich apportent un soutien scientifique au projet. La plateforme est partiellement disponible en français.

RTS