Suisse : Un futur incertain attend les migrants extra-européens

Temps de lecture : < 1 minute

Terre d’immigration depuis des décennies, la Suisse ne fait pourtant pas figure de bon élève en matière d’intégration. Elle se classe toujours parmi les pays d’Europe qui font le moins d’efforts pour offrir une stabilité à long terme aux immigrés non européens, selon une étude comparative internationale.

La Suisse n’offre pas aux immigrés un avenir sûr, conclut une étude. Publié mercredi, le MIPEX (Migrant Intergration Policy Index) compare les politiques d’intégration de 52 pays et établit un classement. La Confédération termine au 25e rang, derrière la France, l’Allemagne, l’Italie ou encore le Royaume-Uni. Elle obtient 50 points sur 100, soit sept à huit points de moins que la moyenne des autres pays d’Europe occidentale. […]

L’étude identifie deux principales lacunes dans la politique suisse d’intégration: la faiblesse de la protection contre les discriminations et la difficulté d’accès à la naturalisation.

Swiss Info