Suisse : Une exposition photographique lausannoise présente cent visages de la migration

Des portraits d’élèves et d’enseignants de l’École de l’Accueil habilleront la station de métro du Flon tout l’été. Objectif: mettre en lumière la structure et les jeunes migrants.

Une centaine de visages en noir et blanc à l’entrée de la station de métro du Flon, à Lausanne. Des regards et des sourires qui composent l’exposition photographique «Visages d’accueil», vernie lundi 23 mai.

Si le concept vous dit quelque chose, c’est qu’il fait partie du projet participatif «Inside Out» de l’artiste JR. Partout dans le monde, les participants placardent leurs portraits dans l’espace public pour faire passer un message. Le Centre d’animation des jeunes d’Épalinges s’était pris au jeu en 2017. Cette fois, ce sont quatre enseignantes de l’École de l’Accueil, structure de formation pré-professionnalisante dédiée aux allophones de 15 à 25 ans, qui ont monté l’expo.

Ces jeunes sont en Suisse depuis quelques mois, parfois avec leur famille, parfois seuls. Leurs histoires de vie sont toutes différentes mais ils partagent un dénominateur commun: l’envie de commencer une nouvelle vie en Suisse, une nouvelle vie qui passe par la formation.» – Brigitte Jaermann et Sarah Farjon, enseignantes

«L’objectif est de faire connaître la mission de notre école ouverte en août 2021 et de donner une place à toutes celles et ceux qui la font vivre», résume le directeur, Louis Staffoni. Ce sont ainsi des portraits d’élèves et d’enseignants qui sont exposés au Flon. Ils resteront visibles jusqu’à la fin de l’été, sauf si la météo les dégrade trop.

Le vernissage a eu lieu lundi 23 mai, en présence des élèves et des enseignantes à l’origine de l’exposition.

Le vernissage a eu lieu lundi 23 mai, en présence des élèves et des enseignantes à l’origine de l’exposition.

«À l’origine, nous imaginions un projet plus petit, avec quatre classes, mais le soutien des Transports publics lausannois et de la Ville de Lausanne nous a permis d’impliquer neuf classes, expliquent Brigitte Jaermann et Sarah Farjon, deux des instigatrices. Ces jeunes sont en Suisse depuis quelques mois, parfois avec leur famille, parfois seuls. Leurs histoires de vie sont toutes différentes mais ils partagent un dénominateur commun: l’envie de commencer une nouvelle vie en Suisse, une nouvelle vie qui passe par la formation.»

Actuellement, l’école accueille 360 jeunes de 46 nationalités différentes. Ils suivent des cours de français, de maths ou encore de géographie et sont accompagnés par des spécialistes afin de mettre sur pied un projet professionnel. Leur cursus à l’École de l’Accueil dure entre une et deux années. Après celui-ci ils commencent une formation professionnelle, le gymnase ou rejoignent le monde du travail.

24 Heures