Syrie : Un Belge de 9 ans bientôt rapatrié sans sa mère, « pour revoir son papa»

C’est une première pour la Belgique : une mère détenue au camp Roj, au nord-est de la Syrie, a accepté de se séparer de son fils de 9 ans. En Belgique l’attend tout particulièrement son père, qui ne l’avait plus vu depuis son enlèvement à l’âge de 3 ans. Les coulisses d’un rapatriement inédit.

Un garçon de 9 ans, né en Belgique, a été rapatrié ce vendredi de Syrie, après que sa mère, détenue par les forces kurdes au camp Roj, a laissé partir son fils aîné pour qu’il retrouve son père. Cette maman est la première Belge à accepter de se séparer de l’un de ses enfants.

L’histoire de cette famille a soudainement basculé le mardi 8 décembre, lorsqu’en visite au camp Roj, situé à l’extrême nord-est de la Syrie, la directrice de Child Focus Heidi De Pauw a rencontré cette mère de 3 enfants, dont l’aîné est né à Bruxelles en 2011. La délégation, avec Le Soir dans ses bagages, a pu échanger avec l’ensemble des femmes belges détenues au camp Roj. Soit 11 femmes, avec une vingtaine d’enfants. […]

Le Soir