Tahiti : « A Dachau, ce four aurait pu les intéresser tellement c’est grand », dérapage antisémite d’un avocat de Papeete (Màj : le procureur saisi la police pour enquêter)

06/06/2022

Ce samedi 3 septembre, une vidéo a secoué les réseaux sociaux où l’on peut y voir un homme, un avocat inscrit au barreau de Papeete, se filmant et tenant des propos antisémites. La vidéo, devenue virale, a provoqué l’indignation des associations de lutte contre l’antisémitisme et ce, jusqu’au plan national.

Averti de la situation, le procureur général Thomas Pison, a expliqué les mesures prises face aux propos de cet avocat. “Dès que le ministère public a été informé de cette vidéo, le procureur de la République a immédiatement saisi la police pour une enquête pour apologie publique d’un crime contre l’humanité. Donc une enquête est en cours, et qui a démarré depuis hier.”

La sanction pour ce genre d’infraction peut aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 5 millions cfp d’amende, accompagnée d’une privation des droits civiques de 5 ans.  

Ecoutez Thomas Pison

Dans la vidéo publiée par cet avocat, ce dernier fait le tour des rayons dans un magasin de fumoirs et s’attarde devant l’un d’eux, en tenant des propos discriminants où il fait allusion aux chambres à gaz.  

Des mots qui évoquent ce crime contre l’humanité, orchestré par le régime nazi au siècle dernier. 

Pour le bâtonnier François Mestre le “dérapage” de son confrère est inacceptable, de par la qualification d’avocat de l’auteur des propos. “Ces propos-là ne peuvent être que condamnés avec la plus grande vigueur et la plus grande fermeté. Lorsque c’est un avocat qui les tient, ça me paraît être d’autant plus grave que nous avons tous prêté un sermon. (…) on est censé être exemplaire tant dans l’exercice de notre profession qu’en dehors”, explique François Mestre.

Ecoutez-le

Les organisations de défense contre l’antisémitisme n’ont pas tardé à se soulever après de tels propos, dont la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ainsi que le Conseil représentatif des institutions juives de France.   

Ici, l’ex-consul d’Israël Serge Cohen Solal, de confession juive, se sent évidemment concerné et attaqué par de telles paroles diffusées sur internet. “6 millions de personnes passées au four crématoire. Je porte plainte au nom de 6 millions de personnes (…) L’antisémitisme est un virus, c’est un virus très contagieux, c’est pourquoi il doit quitter le territoire”.

propos antisémites avocat

Serge Cohen Solal, ex-consul de l’Etat d’Israël en Polynésie, est encore sous le choc.

La vidéo a depuis été supprimée par l’auteur de la publication, conscient qu’elle était orientée contre la communauté juive. Jusqu’à présent, cet avocat inscrit au barreau de Papeete n’a toujours pas présenté d’excuse publique.

France TV Info

___________

05/09/2022

Tahiti, le 3 septembre 2022 – Me Marc Outin, avocat au barreau de Papeete, suscite colère et incompréhension depuis la publication ce week-end sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle il est l’auteur d’un dérapage antisémite de très mauvais goût. Les instances locales et nationales de défense contre le racisme et l’antisémitisme sont rapidement montées au créneau.



La vidéo de l’avocat du barreau de Papeete, Me Marc Outin, a rapidement choqué le réseau social Facebook sur lequel elle a été postée, puis retirée, ce week-end. Dans une courte vidéo postée en live sur le réseau social, l’avocat se trouve au milieu d’une enseigne d’électroménager de la place et semble visiblement très amusé de faire le lien entre les performances des fours vendus sur place et les méthodes des plus atroces utilisées par les nazis dans les camps de concentration…

Un dérapage de très mauvais goût dont l’avocat semble assez fier dans sa vidéo, mais qui ont immédiatement fait réagir la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) ou encore le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). En France métropolitaine, la vidéo et son contenu étaient relayés et dénoncés dès samedi sur de nombreux sites et réseaux sociaux d’association de lutte contre l’antisémitisme.”

En Polynésie, la vidéo a suscité l’ire des internautes pour ces “propos inacceptables”. La communauté juive de Polynésie a alerté les autorités locales et nationales compétentes, déplorant un dérapage “incompréhensible” au fenua. Le bâtonnier, Me François Mestre, a confirmé avoir été alerté par cette vidéo de l’un des membres du barreau de Papeete, contre laquelle des “sanctions” pénales et professionnelles sont déjà demandées par les instances locales de défense contre le racisme et l’antisémitisme.

Tahiti-infos