Tanzanie : Attaque terroriste devant l’ambassade de France de Dar es Salaam, quatre policiers tués et six blessés

Un homme armé a tué trois policiers et un agent de sécurité privée lors d’une attaque dans un quartier diplomatique de la principale ville de Tanzanie, Dar es Salaam, mercredi, avant d’être abattu alors qu’il était retranché dans un poste de garde à l’entrée de l’ambassade de France.

Des vidéos diffusées sur Internet, apparemment filmées par des témoins depuis des bâtiments situés en face de l’ambassade de France, montrent le tireur à l’intérieur du poste de garde. Il a échangé des coups de feu à très courte distance avec la police et des hommes qui semblaient être des gardes de l’ambassade.

La police a déclaré que l’assaillant avait d’abord tiré sur deux policiers avec un pistolet à une intersection du quartier, qui abrite un certain nombre de missions diplomatiques. Il a ensuite pris les fusils des policiers abattus et s’est dirigé à pied vers l’ambassade de France, située à quelques centaines de mètres de là, tirant au hasard et occupant la maison de garde.

La présidente Samia Suluhu Hassan a déclaré sur Twitter que l’assaillant avait été “neutralisé” et que “le calme était revenu”.

“J’adresse mes condoléances aux services de police et aux familles de trois policiers, et d’un agent de la société de sécurité SGA, qui ont perdu la vie après qu’une personne armée les a attaqués dans le quartier de Salenda à Dar es Salaam”, a déclaré Mme Hassan.

Six personnes ont été blessées en plus des quatre qui ont été tuées, a déclaré le commissaire de police chargé des opérations et de la formation, Liberatus Sabas, dans un tweet partagé par le compte de la police tanzanienne.

L’inspecteur général de la police, Simon Sirro, a déclaré dans une interview diffusée par la télévision locale que la police essayait d’identifier l’agresseur. Bien que le motif ne soit pas encore connu, Sirro a suggéré que l’attaque pourrait être liée au rôle de la Tanzanie au Mozambique voisin, où elle a envoyé des troupes ce mois-ci pour aider à combattre les insurgés islamistes dans le cadre d’une force de sécurité régionale.

“Il y a des problèmes, nos soldats sont là-bas”, a déclaré Sirro à propos du Mozambique.

Le fonctionnaire de police Sabas a déclaré aux journalistes qu’il était trop tôt pour dire si le tireur était un ressortissant tanzanien ou s’il avait des liens avec le terrorisme.

La télévision tanzanienne a diffusé des images montrant des policiers portant des gilets pare-balles qui semblaient envelopper un cadavre à l’extérieur de l’ambassade dans un matériau blanc afin de l’évacuer de la scène.

SGA Security, qui se décrit comme un important fournisseur de services de sécurité en Afrique de l’Est, n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. L’ambassade de France à Dar es Salaam n’a pas pu être jointe immédiatement pour un commentaire et les responsables du ministère français des Affaires étrangères à Paris n’étaient pas disponibles.

Reuters