Tanzanie : Le club de football des Young Africans condamné pour avoir licencié abusivement un entraîneur belge, en l’accusant de racisme

L’entraîneur liégeois avait été licencié par le club tanzanien pour des accusations de racisme. Blanchi, Luc Eymael va maintenant toucher une jolie compensation financière.

En juillet 2020, le club Tanzanien de Young Africans décidait de licencier son entraîneur, le Liégeois Luc Eymael. La raison ? Eymael avait comparé ses propres supporters à des chiens et à des singes dans leur comportement. Des propos qui n’étaient pas passés auprès des Young Africans qui avaient signifié au coach son renvoi avec effet immédiat.

Accusé de racisme, Luc Eymael s’en est toujours défendu, lui qui coache sur le continent africain depuis une dizaine d’années. Dans la foulée, la polémique avait empêché l’entraîneur de retrouver de l’emploi en Afrique du Sud, la fédération ayant fait pression pour qu’il ne soit pas engagé par Chippa United. Une enquête de la commission d’éthique de cette fédération avait finalement conclu que les propos de Luc Eymael n’avaient rien de raciste.”

Le Liégeois était aussi allé en justice contre son ancien club tanzanien et il vient de recevoir une bonne nouvelle : Young Africans est condamné à verser 148.000 dollars dont 138.000 pour licenciement abusif. La justice met la pression sur le club puisque si le versement n’est pas effectué dans les 45 jours le club sera interdit de transferts.

Voilà qui va faire plaisir au coach actuellement en poste depuis quelques jours en Lybie, à Ittihad Misurata.

La Meuse